Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean-Pierre Mas : Nous ne sommes pas à l’abri de faillites de compagnies aériennes nationales

Coup sur coup, Spanair et Malev ont failli. Pour Jean-Pierre Mas, président de la commission air du Snav, c’est le signe d’un malaise structurel dans l’aérien.

Les défaillances des compagnies Spanair et Malev, qui font suite à celle d'American Airlines, sont "le signe de la grande fragilité structurelle des transporteurs aériens", estime Jean-Pierre Mas. "Le modèle est fatigué", ajoute le président de la commission air du Snav, chiffres à l’appui : "En janvier, nous avons émis 5% de billets supplémentaires au niveau du BSP France, par rapport à janvier 2011. Or la recette des compagnies a baissé de 1% dans le même temps". La faute, notamment, à la facture carburant.

Dans les prochains mois, "Nous ne sommes pas à l’abri de faillites de compagnies nationales comme Malev", ajoute Jean-Pierre Mas. Il croit peu en un fonds de garantie dont les "grandes" compagnies ne veulent pas, arguant du fait qu’elles risquent de protéger ainsi des compagnies "fragiles" leur grignotant des parts de marché.

Pour lui, la solution est ailleurs : "Les agences fournissent des garanties bancaires à Iata ? Il faut que les compagnies donnent, à leur tour, le même type de contre-garanties, pour protéger les agences". Un bon principe de réciprocité qu’il sera pourtant difficile de mettre en œuvre. Car, de l’aveu même de Jean-Pierre Mas : "Au sein de Iata, les compagnies font la loi".

En attendant, le Snav a décidé d'intenter lundi une action en référé concernant Malev, pour bloquer les fonds du BSP.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique