Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean Castex/Covid : ce qu’il faut retenir des annonces du 27 décembre

Le gouvernement a acté des mesures à l’issue d’un conseil de défense sanitaire suivi d’un conseil des ministres organisés lundi 27 décembre.

La situation est « extrêmement tendue », en raison de la 5e vague du Covid et de la propagation rapide du variant Omicron, a souligné Jean Castex. Le gouvernement prend donc des mesures afin de freiner la pandémie, a ajouté le Premier ministre.

Pass vaccinal en cours

Le conseil des ministres du 27 décembre a adopté un projet de loi qui va transformer le pass sanitaire en pass vaccinal.

« Cela signifie que dans les lieux où ce pass s’applique depuis plusieurs mois – les restaurants, les bars, les musées, les théâtres, les médiathèques, les séminaires et salons, les enceintes sportives, les salles de sport et spectacle -, il faudra justifier d’être vacciné pour pouvoir entrer. » La production d’un test ne suffira plus.

Cette nouvelle règle, si elle est votée par le Parlement, sera appliquée le 15 janvier.

Des jauges pour les grands rassemblements

Le gouvernement s’attaque aussi à l’événementiel. Dès lundi prochain, les grands rassemblements seront limités à 2000 personnes en intérieur, et à 5000 personnes en extérieur. Et les concerts debout deviennent interdits.

Enfin, la consommation dans les cafés et les bars debout sera prohibée à compter du 3 janvier.

En revanche, toute mesure de couvre-feu est écartée, notamment pour le 31 décembre. De plus, la rentrée des classes n’est pas reportée, elle est donc maintenue lundi 3 janvier.

Télétravail obligatoire

« A compter de la rentrée et pour une durée de trois semaines, le recours au télétravail sera rendu obligatoire – je dis bien obligatoire – dans toutes les entreprises et pour tous les salariés pour lequel il est possible », a indiqué le Premier ministre. Et ce, « à raison de trois jours minimum par semaine, et si possible quatre jours quand cela est possible. »

Les secteurs économiques touchés seront indemnisés, dans le cadre de concertations menées par Bercy. En outre, des dispositifs spécifiques ont été pris lors du Conseil des ministres pour les territoires d’Outre-mer. L’Etat d’urgence sanitaire sera déclaré à La Réunion, et prolongé à la Martinique.

Autre point à retenir : le délai pour bénéficier de la 3e dose de rappel est abaissé à trois mois après la dernière injection ou infection.

D’autres mesures pourraient suivre. Le gouvernement convoque son prochain conseil de défense sanitaire le 5 janvier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique