Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ikhar espère rester dans le vert en 2011

Le spécialiste des voyages culturels haut de gamme affirme n’avoir jamais perdu d’argent. Malgré les crises arabes, il espère rester à l’équilibre cette année.

Pour Ikhar non plus, 2011 ne sera pas une bonne année. Le TO s’attend à perdre entre 10 et 15% de clients par rapport à l’an dernier (entre 850 et 900, contre 1000 en 2010) et autour de 10% en chiffre d’affaires. Il avait réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros, alors en hausse de 15% par rapport à 2009. Ces reculs sont liés aux crises arabes, pays habituellement bien vendus par le voyagiste – même si l’Inde reste sa destination n°1 avec 150 passagers environ. Antoine Paucot, son directeur général, espère toutefois « être à l’équilibre » en termes de résultat financier à la fin de l’année, alors qu’Ikhar « n’a jusqu’à présent jamais perdu d’argent ».
 
Prenant en compte les événements du printemps, la brochure 2012 sort la Syrie et la Libye de ses colonnes, mais réintègre l’Iran, qui a attiré 70 passagers cette année. L’Ouganda, la Nouvelle-Zélande, Israël et le Népal font aussi partie des nouveautés. Le TO a aussi travaillé les prix de ses circuits accompagnés à la baisse : longtemps taxé de trop cher, il estime désormais être sur les mêmes bases que Kuoni ou Voyageurs du Monde. Reste que 70% des ventes se font en sur mesure. Une proportion que l’entreprise souhaite faire baisser dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique