Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

IATA appelle à une mobilisation pour produire des agrocarburants

Le secteur aérien devra recourir massivement aux agrocarburants pour respecter ses promesses en matière de réduction d’émissions de CO2

À l’occasion d’un forum sur le carburant qui se tient à Paris, l’Association internationale du transport aérien (IATA) appelle toutes les parties prenantes du secteur à travailler ensemble pour la production d’agrocarburants. IATA note que le "carburant est étroitement lié à l’un des plus grands défis du secteur aérien : réduire ses émissions de CO2". IATA a déterminé les actions que pourraient mettre en place les gouvernements pour favoriser la production comme la recherche sur de nouvelles matières premières et techniques de raffinage, la diminution du risque pour l’investissement, l’incitation économique, ou l’établissement de critères de durabilité.

L’association s’est engagée à arriver à une croissance neutre en carbone dès 2020, mais l’amélioration des procédures de vols et de la performance des avions ne suffira pas. Le recours massif aux agrocarburants est indispensable. IATA avait prévu un objectif de 6% pour 2020 si 100 milliards étaient investis. Or, une étude de l’ONERA explique qu’il faudra investir 1100 milliards d’euros d’ici 2030 afin de construire 225 usines de raffinage, entièrement dédiées à l’aviation. Tony Tyler a reconnu que l’objectif de croissance neutre en carbone ne sera obtenu que grâce à des mesures économiques, comme la compensation, sans précision sur la part d’émissions de CO2 effectivement économisée.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique