Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hurtigruten : la réorganisation épargnera la France

La compagnie maritime norvégienne a annoncé une série de mesures destinées à protéger sa rentabilité, dont 30 à 40 licenciements. Le bureau français, qui a déjà réduit ses coûts, n’est pas concerné.

Hurtigruten va couper dans ses effectifs. C’est ce qu’a annoncé le 28 janvier le siège de la compagnie norvégienne, qui compte réduire de 25 à 30% ses personnels au sol en Norvège à compter du 31 mars prochain, soit 30 à 40 postes supprimés.

"Le bureau français n’est pas concerné, rassure Christine Bois, qui dirige la filiale hexagonale. Ces réductions d’effectifs sont liés au fait que la compagnie a décidé de rassembler en un seul lieu son siège, alors qu’il est divisé actuellement en deux bureaux, l’un à Tromso, l’autre à Narvik."

La compagnie justifie ce plan de réorganisation par la nécessité de protéger sa rentabilité à long terme, dans un contexte international difficile. L’objectif est de réaliser environ 8 millions d’euros d’économies par an à partir de 2014.

Petit profit pour le bureau français en 2012

Pour y parvenir, Hurtigruten devrait également concentrer ses efforts sur les prestations fournies à bord (hôtellerie et restauration) afin de générer des revenus, et pourrait vendre des actifs non-essentiels. La compagnie n’a pas encore rendu publics ses résultats pour l’année 2012, mais elle a enregistré un bénéfice net au cours des trois premiers trimestres de l’exercice, contre une perte en 2011.

La filiale française a également réussi à redresser la barre. "Nous n’avons pas progressé en nombre de passagers, qui stagne toujours autour de 7500 sur l’année, mais nous avons atteint un petit profit", confie Christine Bois, qui rappelle que la filiale française a déjà réalisé de substantiels efforts afin de réduire ses coûts.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique