Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hôtellerie : des perspectives de rebond en 2017

 » In Extenso a livré ses premières prévisions pour 2017. Si le secteur devrait se relever après avoir traversé une crise majeure suite aux attentats, des incertitudes demeurent. »

Le niveau de fréquentation fin 2016 témoigne d’un léger mieux dans l’hôtellerie, toujours en souffrance suite aux différents attentats qui ont touché la France, la tendance devrait se confirmer en 2017. C’est ce qu’indiquent en tout cas les premières projections établies par Deloitte/In Extenso.

Plusieurs éléments plaident en effet en la faveur d’une amélioration pour le secteur. Alors que le calendrier événementiel 2016 n’était pas favorable à l’Hexagone (exception faite de l’Euro 2016), il s’annonce plus clément en 2017, de nombreuses manifestations revenant traditionnellement les années impaires : ce sera le cas notamment du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du  du Bourget, un poids lourd en matière de tourisme d’affaires. Des éléments annulés par mesure de sécurité, comme la Braderie de Lille ou certains marchés de Noël, devraient à nouveau avoir lieu et attirer les touristes dans les hôtels cette année.

La parité euro/dollar et la reprise économique, même modeste, devraient aussi contribuer à soutenir le secteur, prévoit le cabinet Deloitte. Au niveau géopolitique, les tensions dans le sud de la Méditerranée et en Turquie pourraient profiter au littoral nord méditerranéen.

"Reconquérir le clientèle loisirs"

Enfin, après une année 2016 marquée par l’absence de ponts, le mois de mai sera sans doute cette année plus porteur pour la clientèle loisirs. "La reconquête de la clientèle loisirs, c’est l’enjeu de cette année, remarque Olivier Petit, associé de Deloitte/In Extenso. La dynamique est déjà initiée sur le marché affaires."

En dépit de ces indicateurs positifs, des incertitudes demeurent. Les conséquences du Brexit, le contexte politique – notamment le résultat de la Présidentielle – et bien sûr le contexte sécuritaire, pourraient venir bouleverser les prévisions.

En l’état, Deloitte/In Extenso parie sur le retour de la croissance sur le marché du luxe, avec un RevPar qui s'afficherait en hausse de 3 à 5%, après une année 2016 en record baissier. La parité euro/dollar pourrait y contribuer, et un retournement s’amorce sur Paris, où l’hôtellerie de luxe a beaucoup souffert en 2016. "C’est une progression d’un bon niveau, mais il y a une inertie à ne pas perdre de vue sur le prix moyen", note Olivier Petit.

Des RevPar à la hausse grâce au taux d'occupation

La reprise de la croissance s’annonce également sur le marché haut de gamme, notamment grâce au redémarrage du marché de l’événementiel d’entreprise. Le secteur pourrait ainsi rattrapper ses pertes record de 2016.  Le RevPar est attendu en hausse de 3,5% à 5,5%.  

Sur le milieu de gamme, le cabinet s’attend à un début d’effacement des pertes grâce à une amélioration du contexte économique national, et à la croissance du marché des séminaires. Le RevPar pourrait progresser de 2,5% à 4,5% sur ce marché.

Le segment économique devrait quant à lui bénéficier d’un modeste retour à la croissance, avec un RevPar en hausse de 2% à 4%. Bien que lente, la reprise du super économique se confirme, avec une progression du RevPar en hausse de 0,5% à +1,5%. Globalement, c’est le taux d’occupation qui devrait tirer les RevPar à la hausse.

"Le bas de cycle devrait être derrière nous, conclut le cabinet Deloitte/In Extenso. Sauf si de nouveaux attentats surviennent."