Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hausse de la TVA : les hôteliers se rebiffent

Les professionnels de l’hôtellerie, au premier rang desquels le groupe Accor, vont demander la suppression de la récente taxe de 2% sur les chambres à 200 euros et plus, pour ne pas alourdir encore la facture après l’annonce d’un relèvement de la TVA de 5,5 à 7% dans le secteur.

C’est une double peine pour les hôteliers. Alors que depuis le 1er novembre, le secteur doit faire face à une nouvelle taxe de 2% portant sur les nuitées supérieures ou égales à 200 euros TTC, le gouvernement a annoncé hier le relèvement du taux de TVA réduit de 5,5% à un taux intermédiaire de 7 % pour l’hôtellerie et la restauration.
 
Du coup, le secteur demande à ce que la taxe de 2% soit supprimée. "Il faut qu’elle disparaisse ! On ne va pas rentrer dans un modèle ou c’est taxe, sur taxe, sur taxe", a expliqué Yann Caillère, directeur général délégué du groupe Accor, qui estime que le passage à une TVA à 7% va représenter un surcoût de "22,5 millions d’euros" en année pleine pour le groupe hôtelier réunissant près de 1 500 hôtels (130 000 chambres) en France.
 
La hausse du taux réduit de la TVA à 7% s’inscrit dans le cadre du plan de rigueur de 7 milliards d’euros annoncé lundi par le Premier ministre François Fillon.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique