Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Guide Michelin : les tables des grands hôtels font le plein d’étoiles

Il y a les étoiles affichées sur la devanture des hôtels, et celles qui font et défont la réputation des restaurants qu’ils abritent : dévoilé hier, le nouveau palmarès du guide Michelin redistribue les cartes.

Le 1947, à l’hôtel du Cheval Blanc, à Courchevel, est sans aucun doute le grand gagnant de l’édition 2017 du Michelin : le restaurant de Yannick Alléno est le seul nouveau trois étoiles du guide cette année.

Une cuvée qui compte également douze nouveaux deux étoiles, huit d’entre eux étant des restaurants d’hôtels. Courchevel fait ainsi décidément le plein d’étoiles grâce au Montgomery et au Kintessence, appartenant tous les deux au groupe hôtelier K2, qui récupèrent leurs étoiles perdues l’an dernier. Au total, Courchevel compte désormais 14 macarons. 

Le Ritz déjà récompensé

En montagne toujours, Marc Veyrat décroche deux étoiles pour son restaurant de La Maison des Bois à Manigod, un Relais et Château lancé en 2013, détruit par un incendie en 2015 et rouvert en juillet 2016.

Du côté de Bordeaux, les restaurants de deux grandes adresses sont également distingués de deux étoiles : le Pressoir d’Argent, sous la houlette du chef Gordon Ramsay, au sein de l’Hôtel InterContinental et La Grande Maison de Bernard Magrez, où officie Pierre Gagnaire. A Saint-Emilion, L’Hostellerie de Plaisance se voit également gratifiée de deux étoiles.

A Paris, La Table de l’Espadon,  au Ritz, est le seul nouveau deux étoiles. Rouvert depuis l'an dernier, le palace n'aura pas perdu de temps. La Grenouillère, à Madeleine-sur-Montreuil, hôtel Relais et Château qui propose un hébergement à la fois haut de gamme et atypique, avec des huttes en pleine nature, obtient aussi sa deuxième étoile.

Trois tables étoilées au George V

57 restaurants ont également obtenu leur toute première étoile cette année. Le Ritz est ainsi couronné pour Les Jardins de l’Espadon. En recevant une étoile pour le George, et une autre pour l’Orangerie, additionnées aux trois étoiles du restaurant Le Cinq, le Four Seasons George V s’enorgueillit désormais d’être le seul palace d’Europe à proposer trois tables étoilées.

Ouvert en 2015, le 1912, à L’Hôtel des Cures Marines (MGallery) à Trouville-sur-Mer gagne lui aussi sa première étoile.

Comme chaque année, il y a les gagnants… mais aussi les perdants. Parmi eux le Château Cordeillan-Bages, à Pauillac, voit s’envoler ses deux étoiles quand l’Hôtel du Palais, à Biarritz, perd sa seul étoile.

Fait significatif, aucun des trois étoiles n’a en revanche été rétrogradé cette année. Le guide en compte désormais 27. L’édition 2017 du Michelin paraîtra le 15 février en librairie.