Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grève Air France : la direction revoit à la hausse ses propositions

Demain, Air France assurera seulement 55 % du long-courrier. Après sept jours de grève qui ont déjà coûté 170 millions d’euros à la compagnie, le climat reste tendu chez Air France. Les négociations ont repris ce lundi 16 avril, mais le préavis pour les quatre prochains jours de grève n’a pas été levé.

Ce matin, la direction d’Air France a convoqué une nouvelle réunion de négociation avec les membres de l’intersyndicale. Elle propose aux syndicats des augmentations générales de salaire sur les années 2018 (mesure additionnelle), 2019, 2020 et 2021, dans le cadre d’un « pacte de croissance » pour l’avenir.

Pour 2018, la direction d’Air France veut négocier une augmentation supplémentaire des salaires de 1%, qui porte ainsi l’augmentation générale à 2%. Et pour les trois années suivantes (2019, 2020 et 2021), une augmentation générale des salaires de 3,6% sur la période. Cette augmentation serait garantie dans le cadre du pacte de croissance.

Une augmentation pour toutes les catégories de personnel

Ainsi les salaires seraient augmentés en moyenne sur la période, de 11 à 12% (comprenant une augmentation générale de 5,6% pour toutes les catégories de personnel et les augmentations individuelles/GVT).

« Cette proposition permettrait d’apporter une réponse aux revendications salariales tout en préservant la trajectoire de croissance de la compagnie, rendue possible par les efforts réalisés par les salariés d’Air France ces dernières années » explique la direction.

6% ou rien

La direction regrette que la négociation n’ait pas pu avancer, « les membres de l’intersyndicale ayant indiqué qu’ils refusaient d’entrer dans cette discussion sur des revalorisations pluriannuelles, s’en tenant à leur exigence d’une augmentation de 6% des salaires pour tous en 2018 (proposant d’en étaler le versement entre avril et octobre 2018) ».

« Refuser le compromis et poursuivre la fuite en avant dans cette grève, c’est prendre une lourde responsabilité vis-à-vis des salariés de l’entreprise, et des clients qui font vivre Air France », rappelle la compagnie.

Seulement 55 % du long-courrier

En attendant, le mouvement de grève des 17 et 18 avril est confirmé. Le programme des vols pour ces journées sera perturbé. Air France précise que les adaptions sont en cours d’étude et le programme de vols sera publié, la veille pour les vols du lendemain.  Pour la journée du mardi 17 avril 2018, la compagnie prévoit d’assurer 70% de son programme de vols, dont seulement 55% de ses vols long-courriers, 65% de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 80% de ses vols court-courriers, Paris-Orly et province.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.