';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Google et Pierre & Vacances dévoilent les premières tendances de l’hiver

Le géant du web et le spécialiste de la location de résidences de tourisme ont présenté les résultats d'études menées conjointement sur les tendances de recherches et de réservations pour la saison hivernale.

Les tendances dévoilées par Caroline Bouffault, directrice du département voyage chez Google France, et Grégory Sion, directeur général commercial et digital chez Pierre et Vacances/Center Parcs, laissent entrevoir le dynamisme du marché pour les mois à venir.

Première conclusion : les destinations estampillées "soleil d’hiver" séduisent plus que les séjours à la montagne. "Sur Google, les recherches dites 'intentionnistes' concernant les soleils d’hiver sont en croissance de 11% par rapport à la même période, en 2016, tandis que les recherches liées au ski stagnent", détaille Caroline Bouffault. "Le faible taux d’enneigement de l’hiver dernier impacte aussi nos réservations pour cet hiver. Elles sont cependant en hausse de 3%, tandis que les réservations pour l’Europe augmentent de 14% grâce au dynamisme de l’Espagne et du Portugal, et de 1% pour le long-courrier", renchérit Grégory Sion.

La France reste la destination Montagne la plus plébiscitée

Dans le détail, l’enneigement de l’hiver 2016 semble en effet guider les recherches et les réservations des consommateurs. Les stations les plus recherchées (Val Thorens, Saint-Lary Soulan et Tignes) ont été parmi les mieux loties en poudreuse l’hiver dernier. Au niveau européen, la France se maintient en tête des destinations ski les plus recherchées sur l’ensemble des marchés, hormis l’Allemagne, pour qui l’Autriche reste la piste de ski la plus intéressante. A noter aussi, le niveau de réservations stable des touristes britanniques vers les stations de ski françaises, malgré la baisse de la livre face à l’euro.

Mais c’est bien sur les destinations ensoleillées, et notamment les moyen-courriers, que l’attention des consommateurs se porte. Google enregistre une progression notable des recherches concernant l’Afrique du Nord (+31%) et la Turquie (+29%), ainsi que l’Egypte, qui réintègre le top 10 des destinations les plus cliquées. Pour Pierre & Vacances, c’est l’Europe du sud qui joue le rôle de locomotive. "L’Espagne et le Portugal sont nos produits les plus vendus pour les vacances de Noël par exemple. Les événements en Catalogne ont ralenti l’activité sur cette région, mais le reste du pays se maintient à un niveau de performance très intéressant", explique Grégory Sion.

Les événements extérieurs impactent l’acte d’achat

L’attentat ayant secoué Barcelone et les velléités d’indépendance des Catalans ont donc eu un impact significatif sur les recherches intentionnistes sur Google et sur les réservations du groupe qui vient d’inaugurer Villages Nature Paris. Le constat peut aussi être étendu aux long-courriers, et notamment les Caraïbes, suite aux passages dévastateurs de différents ouragans dans ces îles paradisiaques.

Après des pics de recherches anormaux sur certaines destinations pendant le passage d’Irma, la tendance est à la stabilité pour les Antilles Françaises et la République Dominicaine (-2% en recherches) tandis que Saint-Martin et Saint-Barthélemy souffrent encore (-60%). Pierre & Vacances, historiquement implanté en Guadeloupe et en Martinique, épargnées par les ouragans, voit ses réservations se maintenir (+1%). "Sur les 10 dernières années, on a remarqué qu’il fallait entre 3 et 5 semaines de délai après le passage d’un ouragan pour retrouver une reprise de l’activité", détaille Grégory Sion.

Les études dévoilées par Google et Pierre et Vacances/Center Parcs portent sur les données requêtes enregistrées par Google en 2017 et sur les données de réservations constatées par Pierre & Vacances sur la même période, comparées à l’année précédente.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire