Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Georges Colson prépare sa démission de la présidence du Snav

Le président du syndicat a déclaré vendredi 26 octobre, lors d'une conférence de presse sur Fram, qu'il réfléchissait à "écourter son mandat" à la tête du syndicat dès 2013. Il a par ailleurs annoncé que Fram s'attendait à perdre environ 20 millions d'euros cette année.

Georges Colson ne mènera sans doute pas jusqu'au terme prévu d'avril 2014 son troisième mandat de président du Snav. Lors d'une conférence de presse sur l’avenir de Fram organisée le 26 octobre, il a fait comprendre qu'il préparait sa démission, sans donner d'éléments sur un éventuel successeur.

"Ma décision est prise concernant la présidence du Snav, a-t-il déclaré. Je dirai ce que je ferai en temps voulu. Est-ce que vous me voyez partir d'un coup, sans avoir rien préparé ? Mais la sagesse voudrait que j'écourte mon mandat".

Le fera-t-il en 2013 ? A la question, Georges Colson a sous-entendu que oui. "Il n'y a pas besoin d'une assemblée générale extraordinaire pour cela. Je peux partir dès demain si je le veux".

Un nouveau DG pour Fram d'ici la fin de l'année

Concernant Fram, dont il a récemment repris la présidence du directoire, suite au départ d'Olivier de Nicola, Georges Colson a annoncé la nomination d’un directeur général d’ici la fin de l’année. Il s’agira d’un recrutement en interne, "quelqu’un qui est basé à Toulouse et connaît bien l’entreprise".

Il a concédé que le groupe Fram devrait finir l'année 2012 sur une perte d’environ 20 millions d’euros. L’endettement actuel serait de 27 millions d’euros, ce qui est "loin d’être très élevé", nuance-t-il.

"Il nous faut trouver 5 M€ à court terme, et 10 M€ à moyen terme", ce qui passera par l’emprunt bancaire dans un premier temps, même si "c’est un peu difficile". A l’avenir, Georges Colson n’exclut pas non plus des cessions d’actifs, notamment "dans l’hôtellerie ou des structures comme les autocars. Mais pas question de vendre à la criée."

Lors d’une récente étude commandée par l’entreprise, son patrimoine hôtelier a été estimé à 121 millions d’euros et sa marque entre 25 et 30 millions.

Le nouveau patron de Fram a réaffirmé par ailleurs son souhait d’ouvrir le capital de l’entreprise à de nouveaux actionnaires, projet qu’il pourrait soumettre au conseil d’administration.

Dans le cadre de la restructuration du groupe et de son plan d’économies, il annonce par ailleurs le déménagement des équipes, qui quitteront les locaux historiques de Fram, "que nous louons et qui sont vieux", pour des locaux dont l’entreprise est elle-même propriétaire. Le projet de PSE, quant à lui, a été allégé (passant de 67 suppressions de postes à 60) à la demande de Georges Colson.

A lire également : "Le Snav tourne au ralenti".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique