Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Éthiopie, un empire à découvrir

Loin des images de famine et de terres asséchées, l’Éthiopie surprend par sa diversité géographique et la richesse de son histoire. Un potentiel touristique sous-exploité qui a tout pour séduire les voyageurs en quête d’authenticité.

Située dans la Corne de l’Afrique, l’Éthiopie partage ses frontières avec l’Érythrée, le Kenya, la Somalie et le Soudan. Ce grand pays, vaste comme deux fois la France, présente un relief très contrasté, en particulier au nord, le berceau historique, appelé Abyssinie. C’est la région la plus élevée, avec des massifs impressionnants, dont le Ras Dashan qui culmine à 4 543 m. Les paysages y sont d’une beauté à couper le souffle : canyons vertigineux, cours d’eau impétueux, plateaux recouverts de lichens et de bruyère, champs de teff ondoyants à perte de vue… Ces atouts restent largement méconnus malgré une volonté d’ouverture au tourisme. Tandis que son voisin kenyan dépassait le million de touristes en 2010, l’Éthiopie en dénombrait à peine 200 000. Un pays méconnu des Européens

LE TOURISME RESTE UNE CARTE À JOUER

Cette faiblesse s’explique par le fait que le pays est moins connu que les autres états du continent car il a échappé à la colonisation, ce qui, inversement, explique son prestige historique auprès des populations africaines. Le conflit non résolu avec l’Érythrée alimente également les craintes. Depuis 10 ans, plusieurs enlèvements et assassinats, dont les plus récents datent du début de l’année, se sont concentrés dans la région de l’Afar au nord-est. Pourtant, depuis la chute de la dictature marxiste de Mengitsu en 1991, l’Éthiopie a montré une réelle stabilité politique dans la grande majorité du pays. L’antique royaume chrétien d’Abyssinie, qui concentre l’essentiel des circuits touristiques, ne présente aucun risque. C’est une carte à jouer tandis que la menace terroriste d’al-Qaïda au Maghreb islamique s’intensifie dans les pays voisins. Encore faut-il que le gouvernement éthiopien, qui table sur 1 million de visiteurs d’ici 2020, soit capable d’encourager les investisseurs privés, notamment dans le secteur hôtelier.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique