Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En montagne, les réservations pour l’été bondissent de 25%

Après un bel été 2020, et face à l’état des réservations, les professionnels du tourisme en montagne voient l’avenir « avec plus de sérénité », selon Jean-Luc Boch, le président de l’Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM).

Depuis la première phase du déconfinement, à la mi-mai, les indicateurs sanitaires comme économiques sont au vert. Les stations de montagne voient d’ailleurs « leur activité prévisionnelle bondir pour l’été 2021 », selon l’ANMSM.

En effet, et malgré les stigmates d’un hiver sans activité qui seront difficiles à atténuer, « les réservations progressent de 25% sur l’ensemble de la période estivale », à date, par rapport à l’an dernier qui était déjà un bon cru. En moyenne, 37% des lits sont déjà réservés. Le taux d’occupation dépasse même les 51% pour la semaine du 15 août (+30%), et flirte avec les 46% (+29,5%) pour le cœur de la haute saison (du 17 juillet au 20 août).

Tous les massifs sont concernés par ces progressions. Les Pyrénées devraient toutefois mieux tirer leur épingle du jeu, avec une hausse des réservations enregistrées de l’ordre de 56% par rapport à l’an dernier, et un taux d’occupation prévisionnel de 41% sur l’ensemble de la saison. Par ailleurs, toutes les stations profitent de cette dynamique, quelle que soit leur taille. Mais ce sont bien les stations de plus petites capacités (moins de 5 000 lites) qui enregistrent la plus forte progression de réservations (+44%), confirmant ainsi un appétit du marché pour les stations de moyenne montagne.

« Plus de sérénité » après un hiver catastrophique

« La dynamique de réservation engagée confirme l’attractivité des modes de vacances autour de la nature, du bien-être et des activités très variées que nous proposons pour tous les publics. Encore plus qu’en 2020, la montagne est une valeur refuge pour les Français. Nous espérons une très belle fréquentation, d’autant que la tendance est aux réservations de dernière minute. Cette reprise de l’activité touristique permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité », analyse Jean-Luc Boch, le président de l’ANMSM, et maire de La Plagne-Tarentaise.

L’économie touristique dans les montagnes françaises sort d’un hiver catastrophique, marqué par la fermeture des remontées mécaniques et une diminution drastique de l’offre. Les taux d’occupation des hébergements ont reculé de 39 points pendant l’hiver, tandis que les volumes de nuitées baissaient de 56%. L’activité des villages vacances, par exemple, a été en chute libre (-98%), comme celle des hôtels (-82%) et des résidences de tourisme (-70%).

En réponse à cette situation, l’Etat va consacrer 650 millions d’euros de fonds publics pour aider la relance des territoires de montagne dans le cadre du plan Avenir Montagnes.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique