Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En Egypte, l’Antiquité est à portée de main

« Vanessa Ollier est conseillère chez Amazones Voyages (Afat Voyages) à La Ciotat. Cette croisière était son premier éductour en Egypte et une « sacrée surprise ». »

Je rêvais de faire une croisière sur le Nil depuis l’âge de six ans. Je suis donc partie avec une certaine appréhension sur cet éductour de STI Voyages, car je craignais d’être déçue par ce que j’allais découvrir. Et, au contraire, ce que j’ai vu m’a coupé le souffle !

Lorsque je me suis trouvée devant les pyramides, j’ai eu du mal à réaliser que j’y étais vraiment. Déjà, le survol du site avant de se poser au Caire m’avait fait frissonner, car les pyramides sont pour moi le symbole de l’Egypte pharaonique. Cependant, j’ai trouvé Le Caire pollué, encombré et bruyant. La ville est toutefois une étape à conseiller pour visiter le musée des Antiquités, foisonnant, en début ou en fin de croisière. Il serait en effet dommage de manquer le magnifique trésor de Toutankhamon. Nous avons pu tester deux hôtels : le Hilton Nile Resort, très bien situé, à cinq minutes de marche du musée des Antiquités, et le Hilton Cairo Ramsès. Deux établissements 5 b, très convenables mais sans charme particulier.

Le calme, je l’ai trouvé en contemplant les rives du Nil, sur le pont du M/S Monaco. Les 61 cabines de cette unité 5 b luxe font chacune 22 m2, une taille très confortable (elles font plutôt en général entre 15 et 18 m2 sur ce genre de bateau). On se croirait dans une véritable chambre d’hôtel avec salle de bains équipée d’une baignoire, jolie tuyauterie à l’ancienne et grande baie vitrée offrant une vue somptueuse sur les rives du Nil. C’était la première fois que je montais à bord d’un tel navire. Je m’attendais à quelque chose de plus simple, moins spacieux et moins décoré. STI dispose de sa propre flotte sur le Nil. Cette maîtrise des prestations garantit une qualité constante de croisière : le confort, le service et la restauration sont d’un excellent niveau. Autre petit plus : sur le Monaco, le client peut choisir sa cabine.

Philae sauvé des eaux

Quant aux excursions, j’ai été époustouflée par les imposants temples de Philae et d’Edfou, restés dans un état de conservation impressionnant. J’ai beaucoup apprécié le son et lumière de Philae, rebâti pierre par pierre sur l’île d’Agilka afin d’être sauvé des eaux du lac Nasser. Le temple d’Edfou est également un site étonnant, encore debout du sol au plafond car il est resté enfoui dans le sable des siècles durant, ce qui l’a préservé.

Pour des questions de temps, nous n’avons pas pu visiter les sites de Karnak et de Louxor. Nous avons cependant eu le plaisir d’entrer dans la vallée des Rois. Je ne m’attendais pas à ce que les tombes soient si bien préservées, les couleurs des peintures murales si vives. Je connaissais l’histoire de l’archéologue anglais Carter et des fouilles qu’il entreprit dans la dernière demeure des pharaons. Découvrir la maison de celui qui exhuma le trésor de Toutankhamon fut émouvant. J’ai aussi été surprise par la taille des fresques et des hiéroglyphes gravés sur les murs du Ramesseum, le temple funéraire de Ramsès II. L’Egypte m’a toujours fascinée, au point que mes clients pensaient, lorsque je leur en parlais, que j’y étais allée. Désormais, je conseillerai ce pays avec encore plus de conviction.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique