Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Egypte : un anniversaire sous haute tension

 » Le ministère des Affaires étrangères a émis de nouvelles recommandations pour les voyageurs en Égypte, suite aux attentats survenus au Caire dans la matinée de vendredi 24 janvier.  « 

Les célébrations du troisième anniversaire de la révolution de 2011 ont viré au drame ce week-end en Egypte. Après les trois attentats perpétrés au Caire contre les forces de police vendredi 24 janvier, les heurts se sont poursuivis samedi et dimanche. Samedi soir, le bilan officiel faisait état d'une cinquantaine de victimes.

Appel à la plus grande vigilance

Le Quai d'Orsay a modifié dès vendredi soir ses recommandations aux voyageurs précisant que "les Français se trouvant en Egypte doivent s’abstenir, durant les jours à venir, de tout déplacement inutile et se tenir informés des consignes de sécurité diffusées par l’ambassade et régulièrement mis à jour sur son site Internet".

A l’approche du 25 janvier, troisième anniversaire de la révolution de 2011 "et le cas échéant les jours suivants", il est conseillé aux voyageurs "d’exercer une vigilance particulière".

Il conviendra notamment, demande le Quai d'Orsay, "d’éviter tout rassemblement ou de s’éloigner sans délai d’un rassemblement inopiné".

Il est conseillé également, "pendant ces quelques jours, d’éviter de se trouver dans l’environnement de la place Tahrir au Caire. Dans le reste de la capitale et dans les villes de province, des troubles pourraient survenir sans préavis selon le déroulement d’éventuelles manifestations", indique également le Ministère.

La Vallée du Nil en sécurité

Présent à Paris le 17 janvier dernier, le ministre du tourisme égyptien, Hisham Zaazou, a fait part de son étonnement quant à la politique des différents pays européens, dont la France, sur leurs conseils aux voyageurs. Ces recommandations répondent avant tout à des "impératifs économiques et politiques" et "servent les intérêts de la France", a-t-il déclaré.

Si le Caire est resté en vert sur la carte du Quai d’Orsay, même au moment où les troubles étaient les plus graves, c’est pour permettre aux étudiants et aux travailleurs français de retourner au Caire, a-t-il ajouté.

S’agissant de la sécurité, le ministre a rappelé que les séjours dans les zones touristiques, dans le sud du Sinaï et entre Louxor et Assouan "ne posent aucun problème de sécurité".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique