Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Easyvoyage.com soutient la comparaison

Easyvoyage.com propose d’aider les internautes à comparer et à s’informer avant de plier bagages. Une partie des informations qu’il relaie peut être utile aux professionnels


Le portail éditorial de Jean-Pierre Nadir revendique environ 1,5 million de visiteurs uniques par mois. Autant de personnes qui veulent utiliser l’un de ses comparateurs tarifaires, ou sont en quête de renseignements sur des destinations. Easyvoyage est principalement consulté pour son comparateur aérien. Easyvols a en effet l’avantage de mettre en concurrence, sur une même page, toutes les grandes agences en ligne – à l’exception d’Expedia.fr- qui vendent des billets d’avion. Il lui manque cependant Airfrance.fr, qui refuse de participer au site. C’est la limite de l’exercice du métier de comparateur, qui intègre dans ses moteurs les tarifs des seuls sites payeurs. Reste qu’Easyvoyage couvre une bonne partie du marché : Nous avons 80% des tarifs aériens du marché, estime Jean-Pierre Nadir. Nous agrégeons aussi 70% des forfaits, grâce à l’apport des principaux membres de l’Association de tour-opérateurs/Ceto.

Plus qu’un Kelkoo du voyage, qui est son principal concurrent, Easyvoyage joue aussi le rôle de guide touristique en ligne. Ses 252 fiches pays, pratiques et bien documentées, peuvent aider les agences à renseigner leurs clients. Pour développer un tel contenu, le site emploie huit journalistes qui ont visité 1700 hôtels, sur lesquels sont rédigés des fiches. Grâce au web 2.0, dit de deuxième génération,  le site donne aussi la parole à ses clients à travers sa jeune rubrique Easyopinions. Les internautes sont invités à noter les hôtels dans lesquels ils ont séjourné, 307 opinions étant déposées en date d’hier.

Créé en 2001, le site annonce un chiffre d’affaires de 5,65M€ en 2006, pour un résultat brut d’exploitation de 1,15M€. Ses revenus proviennent de la vente d’espaces publicitaires et de ses revenus au clic, soit les redevances versées par les partenaires voyages vers lesquels il re-route les internautes. Le portail a récemment levé 9 millions d’euros, en cédant 39% de son capital au fonds d’investissement du groupe Natixis, tout en accueillant dans son tour de table deux grandes figures du tourisme : Jacques Maillot (2,5%), fondateur de Nouvelles Frontières, et Francis Reversé (2,5%), son homologue pour Dégriftour.

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire