Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Dossier de l’été 2016 : quel avenir pour Transat France ?

En négociations exclusives avec Transat AT pour le rachat de ses filiales françaises Vacances Transat et Look Voyages, TUI devrait concrétiser l'opération l'automne prochain. Avec des questions en suspens, notamment sur le front de l'emploi.

Le monde des affaires réserve parfois des surprises. Mais, sauf coup de théâtre, Transat France tombera d'ici le 31 octobre dans l'escarcelle du n°1 mondial TUI, accélérant et concrétisant sur le marché français une consolidation annoncée de longue date.

Sur le papier, la transaction rassemble TUI France (Nouvelles Frontières, Marmara, Passion des îles, Aventuria) deuxième voyagiste hexagonal derrière le Club Med avec 620 M€ de chiffre d’affaires en 2014-2015 (soit une part de marché revendiquée de 12%), et celui qui a toujours voulu incarner la 3ème voie. En 2015, Transat France a réalisé 441 M€ de CA, avec 9% de part de marché et 375 000 clients.

Fusion ? Filialisation ou encore création d'une entité juridique distincte ? On ne sait pas encore quel sera le modus operandi. En revanche, Pascal de Izaguirre, le patron de TUI France, a déjà livré quelques clés sur l'organisation future. La complémentarité sur le segment des clubs, en priorité moyen-courrier pour Marmara quand Look a su creuser son sillon en long-courrier, est le principal axe porteur. La marque Vacances Transat est, elle, amenée à disparaître du portefeuille du groupe même si son savoir-faire en circuits viendra enrichir la  nouvelle gamme "Circuits Nouvelles Frontières".

De nombreuses questions restent cependant en suspens. Quid de l’esprit start-up de Transat France qui a jusque-là porté la croissance ? Quel management et quel impact sur l’emploi, inévitable du fait des doublons de postes ?  De la capacité à y répondre avec pertinence dépend sans doute une partie de la réussite de ce nouvel ensemble, qui va par ailleurs bousculer la concurrence et l'obliger à réagir.   

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique