Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Donatello démarre bien l’année

Après un exercice 2009 en berne (- 15 %), le spécialiste de l'Italie attaque l'été avec des stocks et des ambitions à la hausse.

Antonio d'Apote, président de Donatello, retrouve le sourire. Fin janvier, l'activité était en avance de 15 % par rapport à la même période l'an dernier, et de 18 % pour la seule Italie alors que la brochure "Été" n'est pas encore parue. Au cours de l'exercice 2008-2009, clos le 31 octobre, le chiffre d'affaires réalisé a atteint 85 ME, en recul de 15 %, mais avec une rentabilité améliorée de 1,5 point. « Le résultat net est équilibré», promet Antonio d'Apote, après la perte de 480 000 E enregistrée en 2007-2008, imputée à la fermeture de la filiale belge. « Notre gestion prudente nous a permis de résister sans licencier », remarque le patron du spécialiste de l'Italie, qui avait demandé à ses 175 salariés d'accepter une baisse de salaire de 10 % pendant un an. Au 1er janvier, tous ont retrouvé 100 % de leur rémunération. La programmation estivale, notamment en Italie, se veut ambitieuse (250 pages, auxquelles s'ajoutent 144 pages de cahier des prix) avec de très nombreuses nouveautés et des prix « compétitifs ». Ainsi vers la Sardaigne, où Donatello coaffrète les vols de Marmara sur XL, les capacités sont en hausse de 40 % avec des tarifs qui ont baissé de 12 % à 15 %. Donatello mise aussi sur l'Espagne. Un workshop parisien, organisé avec l'OT le 18 février, mettra en avant les atouts "charme" de la destination. Reste un point noir, commun aux tour-opérateurs en ce début d'année : alors que la reprise semble s'amorcer, les nouvelles prétentions de la distribution jettent un froid (lire page 4). Antonio d'Apote a refusé de hausser le taux pour AS et ne fait donc pas partie du Top 14. Il reste en revanche TO privilégié de Thomas Cook (18 % de ses ventes). Quid de l'avenir ? « Tout dépendra de l'attitude des réseaux. S'il faut développer les ventes directes, nous le ferons », prévient le président du TO, qui peut compter sur ses 15 agences, assurant 28 % de son chiffre d'affaires.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique