Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Des plages et du soleil

À l’abri des rouleaux du puissant océan, la Petite Côte est devenue l’endroit le plus fréquenté par les touristes. Les hôtels ont poussé comme des champignons le long de sa longue plage, et tout particulièrement à Saly. Dans les rues de la célèbre station balnéaire, l’ambiance est différente de celle du reste du pays. Nombre de Sénégalais semblent avoir oublié le sens du mot teranga (« comportement accueillant »), et tenten

À l’abri des rouleaux du puissant océan, la Petite Côte est devenue l’endroit le plus fréquenté par les touristes. Les hôtels ont poussé comme des champignons le long de sa longue plage, et tout particulièrement à Saly. Dans les rues de la célèbre station balnéaire, l’ambiance est différente de celle du reste du pays. Nombre de Sénégalais semblent avoir oublié le sens du mot teranga (« comportement accueillant »), et tentent de vendre tout ce qui est imaginable. Dès la porte de l’hôtel, on peut être sûr de se faire aborder, avec une insistance parfois un peu pesante. Après avoir épuisé les joies de la plage et des animations, le touriste aura tout intérêt à partir en excursion, d’autant que le choix ne manque pas. Il pourra, entre autres, golfer entre les baobabs, visiter le village de pêcheurs de Poponguine, ou voir les étonnants palmiers de la forêt de Bandia. Ceux qui restent autour de la piscine pourront toujours consulter Madame Mada. Elle lit l’avenir dans les cauris, ces petits coquillages blancs qui servaient autrefois de monnaie. On a envie de lui demander quelle sorte de magie a frappé Saly : enchantement ou mauvais sort ?

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique