Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Des entreprises low cost unies contre Ryanair

« Une nouvelle association, créée en février, a fait son premier « coming out » médiatique vendredi dernier. Avec la volonté de faire mousser le « modèle » low cost. »

 
"Ryanair, t’exagères !" aurait pu être son slogan. "Nous en avons assez d’être caricaturés, à cause des provocations de Michael O’ Leary (le patron de Ryanair, ndlr), insiste le publicitaire Jean-Paul Tréguet, co-président du jeune Club des entreprises low cost. Nous payons nos impôts et nous appliquons les collections collectives".

HotelF1 pour l’hôtellerie, Netto dans l’alimentaire, Aramis pour l’automobile : 11 entreprises fières de leur ADN low cost ont donc créé ce Club multisectoriel pour redorer leur image.

Les entreprises à bas coûts permettent de "faire baisser les prix", poursuit Jean-Paul Tréguet. Et elles représentent "300 000 à 500 000 emplois en France", ajoute l’économiste Pascal Perri, également co-président. Sa feuille de route comprend quelques formations (d’un jour pour des salariés d’adhérents), la rédaction d’une "petite" documentation sur les stratégies low cost et des actions de lobbying.

Le Club, qui comprend deux entreprises dans notre secteur (Hotelf1/Accor et Transavia), tend la main à d’autres sociétés. Easyjet aurait le profil de l’emploi. Mais de par l’esprit d’indépendance de la compagnie britannique, il est fortement improbable qu’elle adhère, reconnaît-on.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique