Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

De 5 à 35 millions d’euros perdus chaque jour

 

L’ampleur de cette crise est désormais plus importante que le 11 septembre, a jugé Giovanni Bisignani, le directeur de l’IATA. Par jour, Air France-KLM annonce 35 millions d’euros de perte par jour, entre 17 et 26 millions pour British Airways, 5,7 millions pour Easyjet et autant pour Qatar Airways. Au total, l’addition des quatre jours d’arrêt de leurs opérations atteint des sommes encore plus exceptionnelles : 29 millions à ce jour pour SAS, 45 millions pour Easyjet… Face à ce scénario catastrophe, la Commission européenne est prête à envisager un dispositif comme celui que nous avons adopté après les attentats de septembre 2001 aux Etats-Unis et qui permet aux compagnies de recevoir des aides dans des circonstances exceptionnelles, a déclaré le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia.

Du côté des voyagistes, le groupe TUI Travel, propriétaire de Nouvelles Frontières et Marmara, a estimé à 23 millions d’euros la perte sèche déjà enregistrée et à un montant compris entre 6 et 7 M€ par jour, le coût quotidien de l’arrêt du trafic aérien. Hier soir, le Club Med chiffrait à environ 5M€ l’impact financier de la situation pour la semaine démarrant le jeudi 15 avril, sur les résultats de l’hiver en cours. Compte tenu du dispositif opérationnel de report mis en place, la majeure partie de cette somme sera compensée sur l’été 2010, estime le groupe de loisirs.