Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croisières d’exception se diversifie dans le voyage terrestre et change de nom

Le spécialiste des croisières avec conférenciers se rebaptise Voyages d’exception pour incarner son nouveau positionnement.

Alors que le Covid-19 fait tanguer la croisière, Croisières d’exception se rapproche de la terre ferme. Le spécialiste des croisières francophones avec conférenciers dirigé par Lionel Rabiet diversifie son offre dans les voyages terrestres. De nouvelles offres qui se déclineront sous forme de « Collections » : Collection Circuits et Séjours (dès 2020), Collection Trains Mythiques (2021) et Collection Jet privé (2022). Une “véritable révolution”, de l’aveu même du voyagiste, qui s’accompagne d’un changement de nom. Croisières d’exception se rebaptise ainsi Voyages d’exception. « Pour Croisières d’exception, la crise du Covid-19 a été vécu comme une véritable ‘tempête parfaite’, raconte le voyagiste : annulation des départs dès le mois de février, réservations en berne à partir de la mi-mars sans compter des situations de passagers bloqués sur des bateaux de croisières refusés par les ports d’embarquement. » Une situation de crise d’une ampleur inédite – en avril/mai, la chute des ventes a atteint les 90% – qui l’a donc poussé à s’adapter sans tarder, d’autant que plus de 85% de sa clientèle se montrait intéressée par d’autres formes de voyage. « Les espèces qui survivent ne sont ni les plus fortes ni les plus intelligentes mais celles qui savent s’adapter », se plaît à rappeler le TO, citant Darwin. « Les fondamentaux restent inchangés », souligne toutefois le voyagiste, avec des voyages francophones accompagnés par des experts de renom, des prestations haut de gamme « sans couture », le tout en petits groupes de 25 personnes maximum.

Des offres autour de quatre thématiques

Quatre thématiques de voyage seront proposées : musique classique, géopolitique, histoire et art. Plusieurs voyages sont d’ores et déjà mis en vente. On trouve ainsi dans l’Hexagone des « Echappées musicales en Occitanie » avec un programme de visites exclusives et de concerts autour de la ville d’Albi (octobre 2020), ou un voyage “Dans les pas de Napoléon à Sainte-Hélène”, à la découverte de l’île témoin des dernières années de l’empereur Napoléon (janvier 2021). Viendra ensuite un voyage “Comprendre le monde” à Séoul, pour bien appréhender l’économie et la géopolitique de la Corée du Sud. Ce voyage sera effectué en partenariat avec l’IRIS, dirigé par Pascal Boniface (mars 2021). Moscou, Le Cap et d’autres métropoles économiques feront aussi l’objet d’un voyage en 2021. Le voyagiste se développe aussi dans les voyages dans les trains mythiques en partenariat avec l’émission « Des Trains pas comme les Autres ». En 2021, deux trains mythiques seront mis à l’honneur : le Transsibérien (mai 2021) et les Routes de la Soie (octobre 2021).

L’offre de croisières s’étoffe

Parallèlement, Voyages d’exception a développé une nouvelle offre de croisières 2021 sur de petits bateaux (moins de 25 cabines), avec des destinations qu’il n’avait jusqu’ici pas proposées comme les Seychelles, la Polynésie, l’Amazonie… ainsi que de nouvelles thématiques, comme les jardins. Le spécialiste des croisières francophones avec conférenciers travaille avec près de 15 armateurs différents et propose plus de 50 croisières, dont 80% ont lieu sur des bateaux de petite capacité (moins de 60 cabines).

Autre nouveauté enfin, le voyagiste entend récompenser ses clients fidèles via son « Club Exception » qui leur offrira des avantages et des réductions. En 2019, Voyages d’exception, qui travaille avec une quinzaine d’armateurs, a fait voyager près de 3000 passagers, avec 80% de croisières sur des bateaux affrétés (moins de 80 cabines).

Le voyagiste, qui compte 25 collaborateurs, basés à Paris, vend à 90% en direct, les 10% restant passant par les agences. L’entreprise indique avoir terminé l’exercice 2019/20 avec un CA de 17,1M€ en croissance de 18% versus 18/19, avec un panier moyen de 5750 euros.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique