Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coucoo lève 3,5 millions d’euros auprès de Bpifrance et BazarChic

Le projet était dans les tuyaux depuis plusieurs mois, c’est désormais acté : Coucoo et son concept de cabanes haut de gamme viennent de lever 3,5 millions d’euros. 

Développée jusqu’à présent uniquement par financement bancaire, Coucoo vient de réaliser une première ouverture de son capital, auprès de Bpifrance, qui mène l’opération, et d’investisseurs-entrepreneurs dont Dominique du Peloux (ex Chequers), Liberty Verny et Nathalie Gillier (BazarChic). Cette augmentation de capital de 3,5 millions d’euros a pour but principal de soutenir la croissance du groupe, notamment en Europe.

A l’heure actuelle, le groupe compte quatre éco-domaines, chacun doté d’une vingtaine de cabanes perchées ou flottantes, et conçu sur mesure. Le plan de croissance de Coucoo prévoit à la fois le développement de sites existants – en termes de capacité d’accueil et d’infrastructure – mais aussi la multiplication des implantations, en France et en Europe. A l’avenir, Coucoo ambitionne de se développer en Italie, en Allemagne, en Belgique et en Espagne. Avec toujours la même exigence en ce qui concerne les sites d’implantations, “seulement des pépites en pleine nature”, assurent les fondateurs de Coucoo, Gaspard de Moustier et Emmanuel de La Bédoyère.

Un business modèle innovant

Cette levée de fonds donnera donc à Coucoo les moyens de construire de nouvelles cabanes – chacune d’entre elles coûte aux alentours de 100 000 euros – mais l’entreprise ne compte pas s’arrêter là. Une deuxième tranche devrait suivre pour atteindre les 8 millions d’euros, indiquait en juillet dernier Gaspard de Moustier à L’Echo touristique. Car avec ses cabanes haut de gamme, Coucoo a vite rencontré le succès, affichant un taux d’occupation entre 75% et 80% sur une période allant de mars à novembre, selon les sites. “Le but n’est pas de faire une levée de fonds et de vendre dans cinq ans, assurait alors Gaspard de Moustier. Nous voulons garder notre liberté pour pouvoir faire des choses atypiques et gérer l’entreprise comme nous le souhaitons. Nous partageons par exemple 15 à 20% des résultats auprès des équipes, nous donnons beaucoup de responsabilités, et nous incentivons beaucoup”. 

L’entreprise investit aussi beaucoup dans l’innovation, revendiquant notamment l’installation des premières cabanes flottantes en Europe, la création du premier hébergement 100% autonome en énergie ou encore la mise au point de bains nordiques dotés d’un système de traitement 100% écologique. Une démarche faisant partie intégrante du business modèle de l’entreprise, qui revend ainsi certaines de ses innovations – le bain nordique, par exemple – à d’autres acteurs de l’hôtellerie.

Quadrupler le chiffre d’affaires d’ici 2025

D’ici 2025, l’entreprise espère atteindre les 16 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 3,7 millions aujourd’hui. A l’heure actuelle, 85% des réservations sont faites en direct auprès de l’éco-domaine, 15% passent par la centrale de réservation du groupe, et 25% des clients viennent grâce à des bons cadeaux, achetés eux aussi en direct.

Parallèlement, Coucoo prévoit de tripler ses effectifs. Le groupe passerait ainsi de 65 à 200 collaborateurs sur 12 sites, triplant ainsi le nombre d’implantations.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique