Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Côte d’Azur : 40 000 euros pour contrer l’impact des grèves

La destination a battu un record l’an dernier, avec 5,8 millions d’arrivées de visiteurs étrangers. Une clientèle internationale d’autant plus précieuse que la Côte d’Azur craint que les Français soient moins nombreux cette année, en raison des mouvements sociaux.

Ceux qui l’aiment prendront le train… s’ils le peuvent. La Côte d’Azur a battu un record historique l’an dernier, avec une fréquentation étrangère qui a progressé de 5%, tous modes d’hébergements confondus, pour arriver à 5,8 millions de séjours en 2017. Après l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016, qui avait durement impacté son tourisme, la destination a su rebondir, faisant même mieux que son précédent record, établi à 5,6 millions de visiteurs, en 2015. Mais au CRT, on craint que les mouvements sociaux au sein de la SNCF n’aient raison de cette dynamique. La destination a donc décidé de lancer une campagne de communication pour contrer l’impact des grèves sur son tourisme.

Séduire les visiteurs étrangers

Le CRT de la Côte d’Azur vient donc de décider de débloquer 40 000 euros pour lancer une campagne de promotion d’un mois ciblée vers l’Italie, l’Allemagne et la Suisse dont les visiteurs peuvent venir sans prendre le train, et qui sont respectivement les 1er, 3e et 6e marchés étrangers de la destination.

« La clientèle française risque de renoncer à se déplacer en France du fait des grèves à répétition dans les transport d’ici fin juin, explique le comité régional. Même si les touristes hexagonaux ne sont pas majoritaires sur la Côte d’Azur (48% des 11 millions de visiteurs annuels), il est apparu pertinent de déclencher tout de suite une campagne de promotion pour compenser par une hausse supplémentaire de la fréquentation étrangère les pertes potentielles sur la clientèle française (vacances de printemps et ponts de mai)”. Sur la destination, les visiteurs étrangers proviennent en premier lieu d’Italie (17%), de Grande-Bretagne et Irlande (14%), d’Allemagne (8%), des Etats-Unis (8%) et de Scandinavie (7%) », a précisé à l’AFP l’observatoire du comité.

Pour l’heure, « les perspectives pour l’été restent bien orientées sous réserve d’un impact potentiel des mouvements sociaux en France sur la demande touristique », précise également l’observatoire.