Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Costa France reprend en main le Benelux

Si la directrice générale de Costa France semble absente pour une longue durée, son prédécesseur est de retour, devenant le vice-président Europe du Nord en charge de la France, du Benelux et de la Scandinavie.

Le bureau France de Costa Croisières prend du galon en devenant le « hub » pour les marchés du Benelux et de la Scandinavie (Finlande, Norvège, Danemark et Suède) que la compagnie considère comme cruciaux pour son développement. Ce regroupement de gestion de marchés proches au siège français de Costa à Rueil permettra, selon la compagnie italienne, de réaliser des économies par la mutualisation de certains services, et favorisera un échange en matière d’expertise et de Best Practice. La Scandinavie notamment est ainsi très en pointe sur le digital et les nouvelles technologies. Georges Azouze, le président de Costa France, s’est pour sa part félicité du « retour du Benelux sous la responsabilité du bureau français ». Il sera en charge des affaires institutionnelles auprès des communautés, des autorités et des acteurs du secteur de la croisière en France et en Belgique.

Raffaele d’Ambrosio au poste de vice-président Europe du Nord

Présentée à la presse professionnelle le 18 septembre à Paris, cette réorganisation s’accompagne des nominations de Ralph Remkes comme General Manager Benelux et Scandinavie et de Raffaele d’Ambrosio au poste de vice-président Europe du Nord (France, Benelux & Scandinavie), basé à Amsterdam. « Je vois un certain nombre d’opportunités que nous pourrons saisir dans cette nouvelle organisation en Europe du Nord. Mon objectif est d’adapter notre approche commerciale en fonction des différents marchés tout en maintenant nos principes commerciaux », explique Raffaele d’Ambrosio.

Parlant français, ce dernier n’est pas un inconnu pour les équipes parisiennes de Costa Croisières puisqu’il fut directeur général pour la France en 2015 et 2016, avant que Annika Gummesson lui succède à ce poste. Une directrice générale qui était étonnement absente et non évoquée lors de cette conférence de presse de rentrée. Contactée par l’Echo Touristique sur ce point, le croisiériste nous a répondu par un message laconique annonçant que Annika Gummesson était en arrêt maladie, ne souhaitant visiblement pas commenter plus avant ce sujet sensible.