';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Costa fait la fête à Marseille le 19 mai

La compagnie italienne de croisières va baptiser le Costa Serena, le 12ème navire de sa flotte, dans la cité phocéenne. La nouvelle a été annoncée hier au Sénat par Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille, et Pier Luigi Foschi, président de Costa

 

Comme nous l’annoncions le 5 janvier sur l’EchoFlash, Jean-Claude Gaudin, sénateur maire de Marseille, et Pier Luigi Foschi, président de Costa Crociere, ont annoncé hier au Sénat, que l’inauguration du Costa Serena se déroulerait dans la cité phocéenne, le 19 mai prochain. C’est la première fois que la compagnie, filiale de du groupe américain Carnival Corporation, baptisera un navire en France, après l’Espagne (Barcelone) et évidemment l’Italie avec Gênes, Naples, Bari, Civitavecchia… L’opération est également symbolique pour la ville de Marseille, qui a vu défiler environ 400 000 croisiéristes l’an dernier, dont 108 000 en tête de ligne. Fort du dynamisme de son Club de la Croisière, la cité à de forte ambition sur ce marché qui génère désormais plus de 60 M€ de retombées économiques. L’objectif ainsi affiché cette année est de 450 000 passagers grâce à la présence d’une trentaine d’opérateurs (Costa mais aussi MSC, CroisiFrance, Holland America, Crystal Cruises, Silversea, Royal Caribbean, …). Marseille verra d’ailleurs le retour du Queen Mary 2 de la compagnie Cunard en mai prochain.

Costa accoste à Marseille depuis de nombreuses années, annonçant un trafic de 800 000 clients depuis 1996. Cette année, elle effectuera 30 escales dans ce port et y positionnera le Fortuna en tête de ligne de la croisière La Dolce Vita. Pier Luigi Foschi a d’ailleurs confirmé être intéressé par la réalisation d’un terminal propre à Costa Croisières (et aux compagnies du groupe Carnival) à l’image des PalaCrociere édifiés à Savone, Barcelone (inauguration prévue le mois prochain) et Civitavecchia (en travaux). Mais il faut patienter encore un peu. Cela vaudra la peine quand la France génèrera 500 000 passagers par an, a t-il précisé.

Le baptême du Serena est également important pour Costa France, qui compte sur l’impact médiatique de l’opération pour augmenter sa notoriété dans l’Hexagone. Et ses ventes, la France représentant (avec 14% des ventes du groupe) le deuxième marché pour la compagnie, derrière l’Italie. Après le chiffre record de 120 000 passagers français en 2006 (+3,4%/2005), Georges Azouze, président de la compagnie dans l’Hexagone, espère franchir le cap des 150 000 clients cette année. Quelque 32 000 agents de voyages ont vendu une croisière Costa l’an dernier dans 3089 agences.

 

Le Serena, 12ème paquebot de la flotte Costa, actuellement en construction aux chantiers Fincantieri de Gênes représente un investissement de 450 M€. Nouveau fleuron de la compagnie, cette unité de 1 500 cabines (pour une capacité maximale de 3 760 passagers) proposera un décor inspiré des mythologies grecque et romaine. Le navire ne sera cependant pas positionné cet été au départ de Marseille puisqu’il naviguera en Méditerranée orientale au départ de Venise.

Costa Crociere possède trois autres navires en commande, qui seront livrés en 2009 et 2010.

La compagnie italienne a fait voyager 880 000 passagers en 2006 et réaliser un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros (avec Aïda). Pier Luigi Foschi estime que le million de clients sera atteint cette année. 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire