Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment sont coachées les start-up

Entre le Welcome City Lab, la pépinière de Prêt-à-Partir et les Tremplins de l'innovation de Voyage Privé, les jeunes pousses du tourisme n'ont jamais été aussi bien accompagnées. Autant d'opportunités pour les créatifs du tourisme.

« Pour une start-up, rien n'est pire que l'isolement », souligne Pierre-Jérémy Gardiner, directeur général de Rendezvouscheznous.com. C'est dans la maison de l'autre cofondateur du site, Pascale Fildier, que leur projet est sorti des cartons. Six mois plus tard, ils ont posé leurs valises à Marseille Innovation, un pôle de trois pépinières et hôtels d'entreprises qui accueille des sociétés en phase de démarrage, depuis 1996. « Nous aimons échanger avec d'autres start-up, puisque nous partageons les mêmes problématiques, au niveau juridique et comptable par exemple, explique Pierre-Jérémy Gardiner. Nous bénéficions aussi d'un réel accompagnement, avec des experts dont les prestations sont comprises dans notre loyer ». Mathieu Chauvin, fondateur d'Option Way, a pour sa part intégré l'incubateur Telecom Paris Tech à Sophia Antipolis pendant deux ans, pour un loyer dérisoire. « Nous avons démarré la société au sein de l'incubateur, où nous avons été accompagnés, relève-t-il. Nous avons maintenant rejoint une pépinière ».

Les incubateurs et autres pépinières font florès en France depuis de nombreuses années. Ce sont autant d'accélérateurs pour les jeunes pousses, qui disposent ainsi de locaux, d'une structure d'accompagnement (avec ateliers et formations), d'un réseau susceptible de faciliter la promotion, la commercialisation et le financement de leurs services.

15 nouvelles entreprises au Welcome City Lab

Et depuis plusieurs mois, la filière du tourisme a l'avantage d'être au coeur de projets dédiés au secteur. En témoigne l'incubateur parisien Starburst Accelerator, qui accélère une quinzaine de start-up dans l'aérien depuis un an. En témoigne aussi le Welcome City Lab. Cette ruche d'innovation, ouverte depuis mai 2014, est le fruit d'un partenariat intelligent entre le secteur public et des entreprises privées du tourisme. « L'incubateur nous a permis de mieux connaître l'écosystème du tourisme et les attentes des clients, nous a expliqué Romain Lange, directeur commercial de Cibul, quand nous l'avons rencontré à la fin de l'été 2014. Au départ, nous étions trop dans les lignes de codes. Nous avions un produit qui n'était pas très esthétique. Mais nous nous en sommes rendus compte grâce au regard extérieur des autres start-up ». Le Welcome City Lab a profité du SMT (Salon mondial du tourisme) pour présenter sa deuxième promotion, jeudi 19 mars. « Nous allons accueillir 15 nouvelles start-up, contre 27 l'an passé, explique Laurent Queige, délégué général de l'incubateur parisien dédié au tourisme. Mais il ne faut pas croire que nous réduisons la voilure : nous remplaçons les 15 sociétés qui étaient chez nous en amorçage depuis un an ». Que vont devenir les jeunes pousses sortantes ? Soit rejoindre un autre incubateur parisien, pour démarrer une phase de décollage de deux années, soit voler de leurs propres ailes. Une année d'accompagnement « de base », au demeurant intensive, est-elle suffisante ? Laurent Queige en est convaincu : « Dans la Silicon Valley, l'incubation dure en moyenne trois mois », assure-t-il.

Une approche sélective

C'est également depuis un an que le réseau Prêt-à-Partir et sa société d'investissement Pole Capital ont créé une pépinière d'entreprises dédiée aux métiers du transport et du tourisme. Baptisée la PAPinière, son ambition d'origine était d'accueillir, chaque année, une quinzaine de start-up du numérique et du développement durable. Rattachées au siège social lorrain du groupe, les start-up de la PAPinière bénéficient de services incluant l'hébergement, le conseil et des prestations annexes (administratif, juridique, etc.). « Nous pouvons injecter de l'argent, héberger des start-up, ou faire les deux, explique François Piot, président de Prêt-à-Partir. Quand nous croyons à un projet et à son porteur, nous sommes prêts à investir. Nous cherchons des aventures d'entrepreneurs, auxquels nous pouvons apporter un réseau ». Concrètement, la PAPinière a aujourd'hui intégré six start-up, et investi dans une vingtaine (jusqu'à 10 % du capital), même si le réseau examine plusieurs dossiers par semaine. Les incubateurs et autres pépinières d'entreprises veulent bien donner de leur temps, voire de leur argent. Mais avec une approche sélective, afin de donner leur chance aux projets qui portent une vraie créativité, et limiter les risques. Il ne faut pas oublier que si la France est un terreau fertile de jeunes pousses, un grand nombre de projets finit par avorter.

Passer le relais, impliquer les équipes

Cette approche sélective, Voyage Privé la cultive également, à travers Les Tremplins de l'innovation e-tourisme. Le groupe a créé un incubateur éphémère, unique en France. « Pour moi, il ne s'agit pas d'un véritable incubateur, mais d'une structure d'aide aux entrepreneurs, réagit David Bastian, cofondateur du spécialiste des ventes événementielles. L'idée est venue de nos équipes. Nous avons eu la chance de vivre un succès économique. Nous voulons maintenant partager, aider et nous nourrir de l'expérience de jeunes entrepreneurs ». Depuis la première édition des Tremplins de l'innovation en 2013, Voyage Privé a coaché quatre start-up, en les accueillant pendant deux semaines dans ses locaux, comme Voyages Adekua. « Mon associé Antoine Bulot vient du tourisme classique (Sport Away, Ndlr), et moi de l'univers des médias, raconte Gilles Debrix, cofondateur de la jeune pousse. Les équipes de Voyage Privé se sont montrées très disponibles, et nous ont bien conseillés à différents niveaux : marketing, mais aussi technique et juridique. Sans leur accélérateur, qui porte bien son nom, je ne suis pas sûr que notre start-up existerait encore. C'est une opportunité exceptionnelle de l'intégrer ».

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique