Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Claude Morin : « Alentour soulève de nombreuses interrogations »

Claude Morin est spécialiste de la mise en marché des destinations. Pour L’Echo touristique, il livre son point de vue sur Alentour, plateforme B2B2C qui veut s’imposer sur le marché très convoité de la distribution d’activités.

Claude Morin, président de l’association Tourisme et Stratégie, associé-fondateur de Deltatours/Infotour.

La lecture attentive du compte rendu de la table ronde sur Alentour, qui s’est déroulée lors du Totec 2021, soulève de nombreuses interrogations sur le devenir de cette plateforme dont il est dit qu’elle disposerait d’un budget officiel de 50 millions d’euros. Budget inscrit dans le plan de relance gouvernemental du tourisme.
Les aspects quantitatifs posent notamment question, au regard de la quantité annoncées des offres – 4 500 activités connectées, ce qui représente pour une plateforme nationale environ 45 activités par département – et de l’importance du réseau de distribution, avec 800 hôtels connectés.

Pas d’objectifs chiffrés

En fait, la faiblesse de ces chiffres ne présente que peu d’intérêt car l’enjeu prioritaire de la plateforme nationale d’Alentour, dont le responsable déclare ne pas vouloir laisser le champ libre aux grandes plateformes américaines, c’est avant tout le nombre de réservations généré, voire le chiffre d’affaires. Et là, la discrétion est de rigueur : pas de chiffres, pas de prévisions, pas d’objectifs chiffrés alors que l’adhésion dans le temps des prestataires de loisirs et du réseau hôtelier de distribution ne se fera que sur les résultats commerciaux obtenus, et non pas sur la seule participation d’une collectivité territoriale régionale ayant décidé d’accompagner ce projet.
On peut également s’arrêter sur le nombre, le rôle et la position des « agrégateurs » annoncés. Bookingkit, Regiondo et Elloha sont avant tout des solutions de réservation en ligne et hors ligne pour les prestataires de loisirs, avec la possibilité d’activer différents canaux de distribution dont le site internet de la destination touristique locale. Ces partenaires intéressent au premier plan les destinations en apportant une visibilité commerciale locale pour les offres loisirs mais aussi la faculté pour les hébergeurs de pouvoir réserver en ligne ces offres de loisirs de proximité.
Ces solutions disposent d’APIs (interfaces de programmation) développées par chacun des éditeurs permettant ainsi aux distributeurs d’agréger les offres loisirs référencées. (…)

Une curieuse distribution

Il est dit que le fonctionnement de la plateforme Alentour repose sur des connexions avec les solutions logicielles installées dans les destinations.
Il faut quand même rappeler que ces mêmes solutions logicielles permettent la réservation en ligne chez les prestataires de loisirs. Les hébergeurs et tous les points de contact avec les clientèles peuvent donc réserver directement chez ces mêmes prestataires.
Alors pourquoi faire remonter ces offres dans une plateforme nationale pour revenir sur les hébergeurs en leur permettant de réserver ?
Enfin, pour en terminer, rappelons les innombrables initiatives qui pendant 40 ans ont porté les espoirs nationaux de la mise en marché des offres touristique, sans succès cependant.

  • 1980 : Projet Fil, constitution d’un annuaire touristique
  • 1980 : Magellan
  • 1983 : LCT – Le langage commun de transaction pour le tourisme et les loisirs
  • 1983 : Sycomore – Progiciel de réservation informatisée des centrales d’hébergements avec leur environnement loisirs.
  • 1987 : Gitor – Gestion informatisée du tourisme rural – Sesamtel (pour les hôtels) et Servitour Gestel
  • 1996 : Tourinfrance – Format commun pour la collecte et l’organisation de l’information touristique
  • 1998 : Projet Simpatic de la FNIH – Création de ResinFrance (GDS)
  • 2002 : Ulysse
  • 2006 – Fermeture ResinFrance
  • 2007 : Création de Franceguide.com (le GDS France)
  • 2010 : Fermeture de Franceguide.com
  • 2012 : Création d’Hexatourisme « le Google du tourisme français »
  • 2015 : Fermeture d’Hexatourisme
  • 2015 – Création lebonguide.com (liens vers les fournisseurs)
  • 2018 – Création de France.fr / GIE Atout France
  • 2020 – Création DataTourisme / DGE : sous-direction du tourisme. Partenariat Tourisme et Territoires et ADN Tourisme
  • 2020 – Projet de création d’un Airbnb à la française.
Et maintenant Alentour … et son budget global de 50 millions d’euros dont on aurait pu imaginer une autre utilisation, pour un résultat plus probant.
Claude Morin, président de l’association Tourisme et Stratégie, associé-fondateur de Deltatours/Infotour
 
A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique