Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ces marques du tourisme qui sponsorisent le Tour de France

Parmi les vingt équipes participant à l’épreuve cycliste, qui s’achève dimanche à Paris, deux sont sponsorisées par des marques du tourisme : le spécialiste du camping Vacansoleil et le loueur de véhicules Europcar. Ce dernier vient d’annoncer qu’il rempilait pour deux ans.

Bientôt la fin de l’effort pour les coureurs du Tour de France. L’épreuve, troisième événement sportif le plus médiatisé au monde, prend fin ce dimanche à Paris, sur les Champs Elysées. Pour les marques sponsorisant les vingt équipes engagées, ce sera aussi la fin de trois semaines d’exposition médiatique dont toutes espèrent tirer le plus grand profit. Parmi elles figurent deux entreprises du secteur touristique : le spécialiste néerlandais du camping Vacansoleil et le loueur de véhicules Europcar.

Le premier est présent dans le sponsoring cycliste depuis 2008, après plusieurs expériences dans le football. "Nous distribuons nos produits en direct, donc le travail sur notre visibilité auprès des clients est essentiel, explique Ludovic Pierru, le directeur France de l’entreprise. L’engagement dans le cyclisme s’est fait dans le cadre d’une stratégie panaeuropéenne, afin d’accroître la notoriété de la marque dans les huit pays européens où elle est présente. Nous participons à des courses dans tous ces pays, avec des coureurs de ces nationalités."

Le sponsoring s’accompagne aussi d’initiatives en termes de marketing. Vacansoleil communique ainsi depuis deux ans sur les campings de son parc se situant sur les itinéraires des courses ou dans des zones propices à la pratique du vélo.

Un sport à la rencontre du public

Europcar, de son côté, a mis le pied dans le cyclisme en 2010, sans expérience précédente dans le sponsoring sportif. "Nous souhaitions faire connaître davantage la marque et d’une manière plus humaine, avec plus de proximité, explique Eric Dodin, le DG d’Europcar France. Nous avons choisi le cyclisme car c’est un sport qui va à la rencontre du public, qui est pratiqué partout dans le monde et qui bénéficie d’une relation complice avec le public".

Montant de l’investissement ? Sur cette question, les deux marques restent discrètes. "On parle de quelques millions d’euros", répond simplement Ludovic Pierru, soit un investissement non négligeable pour le groupe Vacansoleil, qui réalise environ 90 millions d’euros de chiffre d'affaires annuel (dont 6 à 7 M€ en France).

Exposition et ventes en hausse

Les deux marques assurent en tous cas que l’engagement financier est rentable. "On a clairement noté la progression des ventes dans les différents bureaux de la marque", indique Ludovic Pierru.

Chez Europcar, les retombées ont été mesurées l’an dernier par une étude Kantar Média réalisée dans 7 pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Portugal) entre janvier et la fin du Tour de France. Résultat : "une exposition médiatique en hausse de 13% par rapport à 2011, et une valorisation média équivalente à 18 millions d’euros en 2012, soit +38% par rapport à 2011 et l’équivalent de 3 634 spots publicitaires de 30 secondes en télévision", indique Eric Dodin.

Dans ces conditions, Europcar vient d’annoncer, le 15 juillet, le renouvellement du contrat de sponsoring pour deux ans, jusqu’à la fin de la saison 2015. Vacansoleil, en revanche, a décidé de se retirer à l’issue de la saison 2013. "Nous voulons passer à d’autres vecteurs de visibilité, en particulier la télévision, sur des programmes en lien avec le camping", justifie Ludovic Pierru.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique