Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Calais-Douvres

Se faire la Manche

Ferry ou tunnel ? That is the question… Surtout par ce temps. En filant vers le nord de la France sur l’autoroute, la brume matinale ne présage rien de bon dans le channel. Des vents à décorner des vaches ont soufflé la veille. Un ciel de plomb bouche l’horizon. Beaucoup de poids lourds en ce jour de semaine. Des bulgares, des roumains, des turcs. Le tarmac du port de Calais est comme un concentré d’Europe. La dernière caravane s’engouffre dans le ventre du ferry. Les turbines chauffent. Sur le quai, un homme de la taille d’une fourmi se prépare à larguer les amarres. Un câble, puis deux. Le géant des mers est enfin libre. A nous la Manche et ses mystères. Nous sommes à bord du Rodin de Sea France, avec l’exceptionnel privilège d’être les invités du capitaine et de son équipage. Derrière les vitres du navire de dernière génération, la moyenne d’âge frôle les 35 ans. Dans un silence pieux, débute une périlleuse manoeuvre : un demi-tour dans un mouchoir de poche, tandis qu’un navire de la concurrence débarque dans le port. On retient son souffle. La Manche est le détroit le plus fréquenté au monde, explique un matelot pour nous mettre à l’aise. 500 navires en moyenne traversent chaque jour. Le but du jeu : les repérer dans le brouillard. Avec son oeil de lynx, le capitaine ne perd pas son humour : Hier, le radar a détecté un vol de canards sauvages. Deux étages plus bas, on esquisse quelques pas de danse sur un air de bal de musette. Dans la boutique, les caisses enregistrent les derniers paquets de cigarettes achetés. Les falaises de Douvres apparaissent, dans leur éclatante blancheur. Dix minutes plus tard, un grand rouquin nous accueille d’un good morning ! revigorant. On redémarre, en roulant à gauche cette fois. A la radio, la BBC sonne midi, une heure de moins qu’à Paris. Trois cents mètres plus loin, premier round about (rond-point) en vue. A nous les routes anglaises !

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique