Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bruxelles laisse le choix aux Etats d’utiliser les scanners corporels

« La Commission européenne vient d’adopter des mesures visant à encadrer les « scanners de sécurité ». Elle a également trouvé un accord avec les Etats-Unis sur la transmission des PNR. »

La Commission européenne a adopté, le 14 novembre, des mesures encadrant l’utilisation des scanners corporels dans les aéroports européens. Les pays membres restent libres d’employer cette technologie, mais ils devront prendre des précautions s’ils l’utilisent. Afin d’assurer le respect de la vie privée, les scanners ne pourront pas "enregistrer, conserver, copier ou imprimer" les images. Et le personnel qui analyse les images devra se trouver dans une pièce séparée.

Les règles adoptées lundi par l’exécutif européen entreront en vigueur début décembre. Avant l’été, les députés européens avaient appelé les gouvernements européens à s’équiper de scanners avant avril 2013, date à laquelle l’interdiction de transporter des liquides dans les avions doit être levée.

Par ailleurs, Bruxelles a trouvé un compromis avec les Etats-Unis sur les transferts de données des passagers aériens (PNR) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Le texte prévoit notamment que les compagnies aériennes fournissent les données à l’administration américaine, sans que cette dernière ne puisse avoir accès aux systèmes de réservations. L’accord doit encore obtenir l’aval des 27 gouvernements européen et des eurodéputés.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique