Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

British Airways sur Paris-New York l’été prochain

A l’occasion de la présentation à Paris des améliorations opérées sur son produit classe affaires Club World, la compagnie britannique a réaffirmé son intention d’opérer l’été prochain des vols au départ de Paris vers New York dans le cadre de l’accord de

 

Paris-New York, mais aussi Bruxelles-New York, Amsterdam-New York, Milan-NY, et Francfort-NY, voici les 5 lignes qui seront lancées par British Airways (BA) l’été prochain, grâce à l’entrée en vigueur de l’accord de ciel ouvert. Une façon de répondre à Air France qui envisage d’opérer un vol quotidien entre Londres et Los Angeles mais aussi d’apposer son code sur les vols que sa partenaire Delta devrait lancer entre Londres Heathrow et les Etats-Unis. Chez BA, le recrutement des pilotes et des équipages est déjà en cours pour ces vols quotidiens qui seront opérés en Boeing B 757. Présent au nombre d’une quinzaine dans notre flotte, c’est l’appareil le plus adapté en terme de risque, considère Patrick Malval, directeur commercial France. Ces vols seront opérés par British Airways ou sous une nouvelle marque selon l’offre de services que nous mettrons en place. Ces avions ne comporteront ainsi pas de classe First et nous ne savons pas encore s’ils seront équipés de l’ancienne ou de notre nouvelle classe affaires Club World, ajoute Yanik Hoyles, DG Europe de l’Ouest de du Nord de la compagnie britannique. Le détail complet de ce projet sera dévoilé en novembre.
Afin de conserver une longueur d’avance face à ses concurrents, British Airways a en effet réalisé des modifications sur son produit Club World pour un investissement global de 150 M€. Des nouveautés présentées aux professionnels hier et aujourd’hui à Paris (60 rue Richelieu).
Possédant la particularité d’être disposé en quinconce dans la cabine, le siège Club World est aujourd’hui plus large de 25%, plus intime avec la possibilité d’ériger une paroi de séparation opaque, plus confortable avec 4 positions dont la fameuse Z pour la relaxation, plus pratique avec un tiroir en bas pour ranger ses affaires, plus de choix dans les films et les jeux… La restauration a également été revue avec l’introduction d’un dîner servi dans le salon business avant le décollage si le voyageur souhaite maximiser son temps de sommeil à bord. Et à bord, en plus du service traditionnel, une offre de snacks, boissons, plats chauds et froids en libre service. Un partenariat a enfin été signé concernant les produits de soins avec Elemis, qui gère désormais les spas développés dans les terminaux T1, T4 et  le futur T5 de Heathrow, ainsi qu’au T7 de New York-JFK.
Enfin, une campagne de communication qui joue habilement sur la notion de club privé accompagne le déploiement de cette nouvelle classe affaires, qui équipe déjà 70% de la flotte et la totalité des appareils d’ici 10 mois.