Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Billets d’avion : un sursis pour les frais cachés

 » disposent de quelques mois supplémentaires pour devenir transparents dans leur affichage. Ainsi en a décidé le Conseil d’État. »

En 2016, les chiffres de la médiation du tourisme et voyage étaient sans appel : 57, 60% des dossiers traités concernaient des billets d’avion, et 72, 94% avaient été vendus sur Internet. Prix qui grimpent au dernier moment, frais supplémentaires masqués, information partielle sur les taxes. Au moment de payer la facture peut s’avérer plus salée que prévu.

Afin de répondre à une forte demande de la part des consommateurs, la Direction de la concurrence (DGCCRF) avait pris un arrêté pour renforcer l’information des consommateurs. Il devait entrer en vigueur au 1er juillet, mais le Conseil d’État a accordé, le 29 juin, un sursis de 9 mois aux sites de réservation, pour leur laisser le temps de se mettre en règle.

Obligation d'afficher le prix final

Comme nous l’indiquions dans un précédent article, le texte prévoit notamment des règles communes d'affichage des prix pour l'ensemble des modes de transports, l’obligation d'afficher le prix final du service au début du processus de réservation, et ce, dès l'étape de présentation des différents billets.

Les consommateurs doivent aussi bénéficier d'une information systématique sur les taxes et redevances que les agences de voyages et les compagnies aériennes sont tenues de rembourser si le transport n'a pas lieu, qu'il soit annulé ou que le passager y renonce.

Plus de réduction pour certaines cartes bleues

Seront également encadrées toutes les annonces de réductions subordonnées à l'utilisation d'un moyen de paiement donné, afin de mieux prévenir les pratiques trompeuses pour les consommateurs telles que celles constatées récemment dans le secteur aérien.

Enfin, l'arrêté impose la remise d'une note aux consommateurs leur garantissant une transparence sur le prix total à payer, l'origine, la destination, les escales intermédiaires et leurs horaires.

Un délai pour trouver une solution technique

Selon l’Ettsa (l’Association Européenne de Services Technologiques et de Distribution de Voyages), "il est convenu que l’administration française publie rapidement des lignes directrices permettant d’interpréter les nouvelles obligations relatives à l’affichage des réductions de prix et des taxes remboursables concernant le transport aérien".

Des discussions seront organisées entre les compagnies aériennes, agences de voyages physiques, sites de réservation pour trouver une solution technique permettant de les afficher. Car la distinction entre taxes remboursables et non remboursables n’est actuellement pas toujours renseignée par les compagnies aériennes dans leurs logiciels de gestion des billets.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique