Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Restaurants, bars : un site pour générer le QR code à scanner dès le 9 juin

A partir du 9 juin, les cahiers de rappel seront à nouveau obligatoires dans les restaurants, bars et salles de sports. Leur version numérique, c’est TousAntiCovid Signal.

Le dispositif obligatoire des cahiers de rappel « est intégré dans le nouveau protocole sanitaire pour la réouverture des restaurants, bars et salles de sport », explique le ministère de l’Economie. Il s’inscrit comme une mesure barrière supplémentaire s’ajoutant aux mesures préconisées par le gouvernement : port du masque, distanciation sociale, usage du gel hydroalcoolique, aération des pièces, etc. L’objectif est de « renforcer la détection des contacts à risque face à l’épidémie de Covid-19 ».

Un service « clef en main » pour les professionnels

Un site Internet permet aux professionnels de générer gratuitement et d’installer leur QR Code : https://qrcode.tousanticovid.gouv.fr. D’ailleurs, seule cette plate-forme permet de créer des QR Codes fonctionnant avec l’appli TousAntiCovid.

Le professionnel devra afficher le QR Code a minima à l’entrée des lieux « de manière très visible », ainsi qu’à l’intérieur. Le ministère recommande d’installer des affiches en rappel sur chaque table. Pour bien enregistrer l’heure de début, le QR Code doit être scanné par les visiteurs dès leur arrivée.

Un cahier papier devra toutefois être proposé en complément aux personnes qui n’auraient pas de téléphone sur eux, afin qu’ils y laissent leurs coordonnées.

Un système d’alertes

Les consommateurs recevront une « alerte orange » si un visiteur présent dans la même tranche horaire de deux heures s’est par la suite déclaré positif au Covid-19 dans l’application.

Les consignes sont alors d' »aller se faire tester immédiatement, de limiter ses contacts et de surveiller ses symptômes ». Si trois personnes devenues positives ont fréquenté le lieu, une « alerte rouge » préconise de « s’isoler et se faire tester immédiatement ».

« Aucune donnée nominative n’est collectée. Le QR Code correspond à un identifiant crypté, il ne contient aucune information sur le nom ou l’adresse du lieu. Vous ne serez ni tracé, ni identifié, mais seulement informé », assure le ministère, pour se défendre face aux détracteurs de tout système de traçage susceptible et de collecte de données personnelles.

Dans un avis du 17 décembre 2020, la Cnil a jugé « suffisamment démontrée l’utilité, au stade actuel de la lutte contre l’épidémie », du dispositif.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique