Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Avec Alta Lumina, Les Gets veulent réenchanter leur modèle économique

Les Gets ont fait appel à Moment Factory pour concevoir un spectacle nocturne immersif et interactif. Plus qu’un simple divertissement, c’est aussi un moyen supplémentaire pour la station de sports d’hiver de sortir du « tout ski ».

Métamorphosant les cathédrales et autres œuvres d’art, les sons et lumières se sont trouvé un nouveau terrain de jeu : la nature.

Depuis juillet 2020, le village alpin des Gets a lancé Alta Lumina, un parcours nocturne enchanté dans la forêt, immersion poétique et interactive… qui fait déjà recette. Un projet mûrement réfléchi par la station de sports d’hiver, consciente, comme tous les acteurs de la montagne, de devoir faire évoluer son modèle. « On cherche à poursuivre notre diversification car on sait que le modèle économique du tout ski n’est pas viable à long terme », explique Benjamin Mugnier, le directeur des ventes et du marketing de la Sagets, la société gérant les activités et loisirs de la station des Gets. Nous cherchions un concept qui puisse tourner toute l’année, quelque chose d’innovant et de différenciant. » Pas question, donc, d’investir dans une énième tyrolienne ou de proposer une activité avec des chiens de traîneaux. « Nous voulions aussi une activité de flux, qui puisse absorber beaucoup de monde », souligne Benjamin Mugnier.

Des œuvres sur mesure

Les Gets se sont donc tournés vers Moment Factory, studio franco-canadien multimédia spécialisé dans la conception et la production d’environnements immersifs. « Notre concept, c’est d’utiliser le numérique pour créer des expériences mémorables », résume Danielle Normandin, directrice générale du bureau parisien de Moment Factory. Nous imaginons des expériences très fortes, au croisement du spectacle vivant, de l’architecture, de l’industrie de jeux vidéo… Cela répond à une tendance : actuellement les gens cherchent à vivre quelque chose de collectif, de partagé, d’autant plus après l’isolement auquel nous a contraints le Covid. »

Le studio s’est notamment positionné sur un créneau :  accompagner les territoires pour développer des expériences génératrices de revenus, en augmentant l’attrait des sites naturels ou culturels. Chaque œuvre est conçue sur mesure. L’équipe créative de Moment Factory s’est ainsi inspirée de la culture et des histoires locales des Gets pour élaborer cette expérience où les visiteurs sont invités à partir sur les traces d’un colporteur de musique et de sa montgolfière et à suivre son voyage au-delà des montagnes.

Diversifier… sans cannibaliser le ski

Pour la station, l’enjeu est important. « L’objectif est bien sûr de générer des nuitées », reprend Benjamin Mugnier, que ça fasse vivre les socioprofessionnels et qu’il y ait des retombées touristiques, y compris en développant le tourisme de proximité. » En dépit de la crise du Covid, qui a lourdement pesé sur l’activité de la montagne, les premiers résultats sont là. « Sur les six premiers mois d’Alta Lumina, 60% des visiteurs sont venus exprès pour cette activité, 40% ont consommé au restaurant et 15 à 20% ont pris une nuit d’hôtel. Certains établissements ont même dû rouvrir et réembaucher face à la demande », affirme Benjamin Mugnier. Destinée à être pérenne, l’installation pourra évoluer dans le temps. Elle devrait être rentabilisée d’ici cinq ans, estime-t-il, sans dévoiler l’investissement que cela représente.

Reconquérir les jeunes

Pour la station, les efforts pour développer son attractivité ne s’arrêteront en tout cas pas là. « Il ne s’agit pas d’un one shot, confirme Benjamin Mugnier. On va continuer de proposer des expériences annexes tout en veillant à ce qu’elles ne cannibalisent pas le ski. » « Sur la diversification, il va y avoir un vrai coup d’accélérateur pour tous les professionnels de la montagne, pense Benjamin Mugnier. La réflexion s’accélère. Jusqu’à maintenant, c’était du saupoudrage, mais les choses vont changer. On va aller sur des investissements vraiment structurants pour les stations, pour changer notre modèle économique. »

Et notamment toucher une cible qui se détourne de la montagne : “L’enjeu, c’est aussi de parler à ces jeunes qui sont scotchés sur leurs écrans et qui restent en ville. Avec Alta Lumina, ils redécouvrent la montagne. En plus c’est très ‘instagrammable’, c’est parfait. La montagne n’est pas dans le radar des jeunes aujourd’hui. Il faut trouver des solutions pour y remédier. » Il en va, à terme, du renouvellement de la clientèle.

Si les Gets se présentent comme la première station de ski en Europe à proposer un tel concept, Moment Factory a déjà déployé d’autres œuvres en France. Le studio vient notamment d’inaugurer Oceana Lumina pour La Communauté d’agglomération de Rochefort Océan, une expérience immersive et participative, inspirée des épopées maritimes de l’Arsenal de Rochefort où a lieu le spectacle. Moment Factory avait également déjà développé un spectacle pour la basilique Saint-Rémi, à Reims, Regalia, qui a repris le 1er juillet. Depuis ses débuts en 2001, Moment Factory revendique la création de plus de 450 projets dans le monde.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique