Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Attentats de Paris : le tourisme reste en berne

En ce début d'année 2016, le tourisme français continue de payer un lourd tribut aux événements du 13 novembre. Dans les secteurs de l'hôtellerie comme de l'aérien, les indicateurs peinent à sortir de la zone rouge depuis novembre dernier.

L'impact des attentats de Paris du 13 novembre continue de peser sur la fréquentation touristique. MKG Hospitality a présenté, ce matin, un bilan hôtelier 2015 largement assombri par les attaques qui ont visé la capitale.

Selon le cabinet d'études, le manque à gagner en termes de chiffres d’affaires devrait s’élever à 270 millions d’euros pour le secteur hôtelier en France, sur la période de novembre 2015 à mars 2016, soit l'équivalent de 1,7%  du chiffre d’affaires annuel global des hôtels (hébergement, restauration, divers, etc.). Ce sont les hôteliers parisiens qui sont le plus touchés, comptabilisant à eux seuls 146 millions de pertes.

2016 débute avec un taux d’occupation en baisse de 7,8 points dans les hôtels parisiens sur la période du 1er au 16 janvier, contre -16 points du 13 novembre à fin décembre, traduisant ainsi une légère atténuation de l’effet des attentats. Des chiffres qu’il convient cependant de nuancer puisque établis en comparaison avec une période marquée par les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Casher. Selon MKG, des signes de reprise devraient être visibles à partir de mi-février. 

D'autres professionnels font un constat analogue : "L’activité des start-up ne redécolle pas pour l’instant", a commenté Laurent Queige, délégué général de l’incubateur Welcome City Lab, à l’occasion des Enjeux E-tourisme organisés ce matin.

Américains et Chinois boudent Paris

Une tendance confirmée par ForwardKeys, une société qui exploite les données de réservations aériennes collectées quotidiennement par les GDS à l'échelle mondiale, et fournit donc un précieux tableau de bord sur les clientèles internationales.

Les réservations à destination de Paris sur les trois prochains mois, soit du 14 janvier au 13 avril 2016 , sont "en retard de 17% par rapport à l'année dernière" et cela sur l'ensemble des principaux marchés. En provenance des Etats-Unis, les prises de commandes sont en retrait de 7,4% et surtout de 13% en provenance de Chine, alors que la période du Nouvel an Chinois est traditionnellement propice aux déplacements.

"Depuis les attaques de novembre qui avaient été suivies d'une vague d'annulations massives, les réservations de vols internationaux vers Paris affichent un retard par rapport à l'an dernier à la même période", note ForwardKeys, ajoutant toutefois qu'il "tend à se résorber petit à petit, même si les volumes ne sont pas encore revenus à la normale". A titre de comparaison, trois semaines après les attentats, la baisse des réservations constatée par ForwardKeys atteignait 24%.

La société préfère d'ailleurs maintenant parler de "retard", escomptant que la situation pourrait évoluer". (…) Cela dépend aussi de la capacité des autorités françaises à montrer qu'on peut visiter Paris en toute sécurité", remarque Olivier Jager, directeur général de ForwardKeys.

%%HORSTEXTE:1%%