Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Asia compte rebondir en 2016

Alors que l'exercice 2015 se terminera en retrait de 7 à 8% en chiffre d'affaires, Asia compte bien rebondir en 2016 grâce à des innovations produits et de nouveaux services.

"Les marques sont condamnées à être somptueuses et les tour-opérateurs à être créatifs. La vérité et la valeur ajoutée sont dans le produit, ainsi que dans le service". Ce mot d'ordre, dont Jean-Paul Chantraine, le président d'Asia, a fait un quasi-mantra pour son entreprise depuis sa création il y a 30 ans, n'a jamais été aussi d'actualité qu'en ces temps chahutés.

Polarisation et amalgame

Après trois années de croissance, l'exercice 2015 a été compliqué, comme prévu, pour le spécialiste de l'Asie comme pour l'ensemble du marché français. Une multitude d'évènements, -de l'exécution d'Hervé Gourdel en Algérie il y a tout juste un an avec l'appel à grande vigilance du Quai d'Orsay, en passant par les attentats de Charlie Hebdo, de Tunisie, de Thaïlande sans compter le tremblement de terre au Népal-, a perturbé l'activité et les comportements d'achat. "Il y a eu ralentissement de la demande et une polarisation" qui se retrouvent dans les performances des destinations historiques d'Asia.

Ainsi les destinations musulmanes ou assimilées sont en retrait de 15 à 30% en moyenne. C'est notamment le cas de l'Indonésie, mais aussi de la Malaisie, d'Oman, de l'Ouzbékistan. L'Inde a souffert quant à elle de l'affaire des visas. Alors que les pays d'Asie du sud-est sont restés à l'étale, voire en léger retrait comme la Thaïlande, c'est du côté de destinations habituellement plus mineures pour Asia, comme le Japon, l'Australie ou l'Iran que sont venues les plus belles croissances. "Cela ne compensera pas le retrait de l'Indonésie ni de l'Inde qui sont un peu notre Maroc et notre Tunisie à nous", commente Jean-Paul Chantraine.

Du coup, le président d'Asia table sur un chiffre d'affaires d'environ 60 M€ à l'issue de l'exercice le 31 octobre prochain, soit un recul de 7 à 8%, avec un résultat net à l'équilibre, voire légèrement positif.

Asia au carrefour de l'Orient

Le rebond est toutefois en vue pour 2016. D'ores et déjà, les tendances sont positives avec une hausse des réservations par rapport à la même époque l'an dernier de 12%. "Le Japon, la Chine, l'Australie-Pacifique confirment leurs bonnes tenues et on constate une vraie inversion sur l'Inde mais aussi l'Indonésie", confie Jean-Paul Chantraine, prudent mais confiant.

Si Asia croit en son année 2016, c'est qu'une fois de plus la production a été "sublimée" avec trois temps forts qui doivent animer les ventes. La ligne Tentations, soit l'Asie en circuits organisés, fête ses 20 ans et propose deux voyages anniversaire sur la route de la Soie.

"Tentations, ce sont 200 000 clients en 20 ans", rappelle Jean-Paul Chantraine. Le catalogue, valable jusqu'en août 2016, s'enrichit de 13 nouveautés (dont l'Arménie et l'Iran) et de trois circuits "Hors-Série" au Vietnam et en Inde pour "les grands voyageurs en quête de découvertes rares et inattendues".

La brochure Toute l'Asie en voyage individuel sur mesure n' a pas peur quant à elle de s'affirmer à contre-courant avec un nouveau cahier spécial baptisé "Carrefours d'Orient", qui met en avant  les Terres d'Arabie (Jordanie, Oman, Qatar et Abu Dhabi) de même que l'Asie centrale (Arménie/Georgie, Iran, Ouzbekistan, Kazakhstan, Kirghistan et Mongolie). "Nous avons voulu redire notre attachement à cette immense région mais ausis notre confiance en l'avenir de ces destinations, en dépit d'une actualité mouvementée et souvent caricaturée. Nous sommes sûrs aussi que c'est maintenant qu'il faut  miser sur ces pays pour être prêts quand la tendance s'inversera", déclare Jean-Paul Chantraine.

Sublimer le service

Autre certitude du président d'Asia, l'importance de soigner le service. "On le faisait déjà sans le dire assez. On veut ajouter encore de la valeur ajoutée". Parmi les nouveautés annoncées et qui doivent faire la différence : un service Visas qui prendra en charge les demandes et un service d'accueil personnalisé  à l'aéroport Paris CDG à compter du 1er novembre, l'un et l'autre optionnels et payants. Tous les clients d'Asia se verront par ailleurs remettre gracieusement à destination (9 ) un portable avec appels locaux pré-payés dans le cadre de leurs voyages individuels itinérants. "L'idée générale est de faciliter le voyage et de rassurer".

%%HORSTEXTE:1%%

%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique