Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

APST : moins de défaillances, mais un coût toujours très élevé en 2011

L’association présentera ce matin, dans le cadre de son Assemblée Générale Ordinaire, les rapports moral et financier de l’année 2011. Si 5 sinistres de moins ont été enregistrés l’an dernier, leur coût total atteint 4.6 millions d’euros, comme en 2010.

"2011 : une année encore difficile pour l’Association qui doit faire face, comme ses adhérents, à une crise qui n’en finit pas". C’est par ces mots que le président de l’APST, Raoul Nabet, débute le compte-rendu du rapport moral 2011 qui sera présenté ce matin aux adhérents. En effet, bien que l’APST ait enregistré l’an dernier moins de sinistres qu’en 2010 (38 contre 43), certains d’entre eux ont pesé lourdement dans les résultats de l’association. 

En effet, la défaillance du Groupe Vision a coûté à elle seule 2 352 768 euros. Par conséquent, le coût net total des sinistres avoisine, comme en 2010, 4 600 000 euros, entraînant une insuffisance du budget de garantie d’environ 1 100 000 euros. Le résultat net de l'association s'établit à -423 716 euros.

Pour renforcer davantage ses contrôles, l’APST a initié en 2011 la refonte totale de son "Système Généralisé de Contrôle", de ses process et de son système informatique sous l’égide du cabinet Deloitte. "Ce chantier est complexe et durera environ deux ans, mais il est absolument nécessaire pour répondre aux nouvelles exigences du marché et de la conjoncture", note Raoul Nabet.

Au 31 décembre 2011, l’APST comptait 3 272 membres, contre 3 268 un an plus tôt.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique