Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

April, le courtier qui devient assureur

Le groupe de courtage April s’est doté l’an dernier de sa propre société d’assurance. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives à April International Voyages, ex TMS-Contact, sa filiale spécialiste du voyage.

C’est une mini-révolution pour April International Voyages. La semaine dernière, le courtier spécialiste du tourisme, filiale du groupe de courtage français April, a répondu pour la première fois à un appel d’offres – celui de Selectour-Afat – sans recourir à un assureur tiers.

"April est historiquement un spécialiste du courtage, qui regroupe 70 à 80 sociétés de courtage, explique Matthieu Drouet, le DG d’April assistance Voyages. Mais depuis un an, le groupe dispose également en interne de sa propre société d’assurance, baptisée Axeria Assistance". Cette dernière est spécialisée dans les activités d’assistance à la personne, d’assistance voyage et d’assistance à domicile.

"Cela change tout pour nous, poursuit-il. Nous sommes désormais en capacité de construire des produits en nous appuyant sur un porteur de risques qui est intégré au groupe April. Et comme parallèlement, April a également racheté il y a trois ans un plateau d’assistance, nous pouvons désormais proposer à nos clients une offre 100% April."

"April International Voyages reste un courtier"

Faut-il comprendre que l’ex-TMS Contact renonce au courtage ? "Absolument pas, assure Matthieu Drouet. Nous restons un courtier et conservons le libre choix de nos fournisseurs. Nous n’allons pas placer 100% de nos risques chez April et le groupe ne nous fixe d’ailleurs pas d’objectifs de chiffre d’affaires à réaliser avec son assureur intégré".

Selon lui, il s’agit plutôt de faire face à deux évolutions du marché. D’une part, le courtier constate le retrait ou le désengagement de plusieurs assureurs du marché du voyage, "qui ont trop perdu d’argent sur cette activité". Le groupe américain AIG, qui possède en France l’ex-Chartis, a par exemple annoncé en décembre dernier sa volonté de ne plus opérer sur se segment.

D’autre part, April International Voyages veut désormais être en mesure de se positionner sur des contrats de très grande taille, parfois internationaux, en concurrence avec des poids lourds du secteur tels que Mondial Assistance ou Axa Assistance.

Selectour Afat, un contrat à 7 millions d'euros

En attendant, c’est avec l’appel d’offres de Selectour Afat pour les trois prochaines années qu’April International Voyages inaugure cette nouvelle organisation. L’enjeu est de taille, car "c’est notre plus gros client, qu’on assure depuis 30  ans, pour un contrat à 7 millions d’euros par an, ce qui représente un tiers de notre chiffre d’affaires", indique Matthieu Drouet.

"On y intègre des garanties sur le voyage mais aussi sur les risques entreprise, la santé-prévoyance ou l’assurance de prêts, précise-t-il. Nous sommes conscients que le risque est important, et si nous perdons de l’argent, le groupe va sans doute mal réagir. Mais nous sommes contraints de le faire pour résister." Il promet néanmoins que même en cas d’échec à l’appel d’offres, "on ne fermera pas boutique".

Après une année 2012 difficile, marquée par un volume d’affaires de 21 millions d’euros de primes émises (en légère hausse par rapport à 2011) et un résultat net de seulement 7000 euros, l’activité est en baisse de 10% sur 2013 à date. Pour rationnaliser ses coûts, le courtier va déménager le mois prochain dans de nouveaux locaux parisiens, permettant une économie de loyer de 20 à 25%, soit environ 100 000 euros.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique