Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Virgin Atlantic licencie 3150 employés, des craintes pour Gatwick

La crise du coronavirus qui déstabilise l’ensemble du secteur aérien britannique. Virgin Atlantic va supprimer plus de 3 000 emplois.

« Pour que la compagnie aérienne puisse sortir de la crise, elle doit malheureusement réduire le nombre de personnes employées et aujourd’hui, la compagnie annonce un projet de réduction de 3 150 emplois dans toutes les fonctions, a indiqué mardi Virgin Atlantic sur son site. En étroite collaboration avec les syndicats BALPA et Unite, une période de consultation de 45 jours débute aujourd’hui dans toute l’entreprise ».

La compagnie fondée par le milliardaire anglais Richard Branson est spécialisée notamment dans les liaisons transatlantiques vers l’Amérique du nord. Le PDG, Shai Weiss, explique avoir pris cette décision pour réduire ses coûts et « préserver notre avenir ». « Nous avons traversé beaucoup de tempêtes depuis notre premier vol il y a 36 ans, mais aucune n’a été si dévastatrice que le Covid-19 », estime-t-il.

L’aérien britannique menacé

Virgin Atlantic précise également qu’elle va arrêter pour l’heure ses activités à l’aéroport londonien de Gatwick afin de se concentrer sur Heathrow. Enfin, la société va fermer 15% des surfaces de ventes de sa banche d’agence de voyage Virgin Holidays, qui sera renommée Virgin Alantic Holidays.

Au Royaume-Uni, le secteur de l’aérien lutte pour sa survie. Si EasyJet a reçu un prêt de 600 millions d’euros, British Airways a déjà annoncé se séparer de 12 000 emplois et Ryanair de 3 000. Rolls-Royce, qui construit des moteurs pour beaucoup appareils, envisage lui de supprimer 8000 postes. Beaucoup s’inquiètent également pour l’avenir de l’aéroport de Gatwick, qui est délaissé par plusieurs compagnies.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique