Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Anantara se pose en Tunisie

Il était attendu avec impatience : première adresse de la marque hôtelière en Tunisie, l’Anantara Tozeur Resort a été inauguré officiellement le 1er décembre.

Anantara s’implante pour la première fois en Tunisie, et le groupe a choisi Tozeur pour faire ses débuts dans le pays. Situé dans le désert du Sahara au sud-ouest de la Tunisie, l’hôtel promet “des installations de classe mondiale avec 93 options d’hébergement luxueuses, cinq restaurants dont le village culturel des Nuits d’Arabie, un spa Anantara, des courts de tennis éclairés, un salle de sport avec studio de yoga et un club pour enfants, le Dunes Kids Club”. De fait, l’hôtel n’a pas ménagé ses effets, notamment avec ses deux villas royales privées de trois chambres à coucher : plus de 800 mètres carrés d’espace de vie intérieurs avec un salon ouvert, une salle à manger, une piscine à débordement avec vue sur le célèbre Chott el Djerid.

Un symbole fort pour la destination

L’hôtel proposera de nombreuses excursions sur mesure pour découvrir la culture et l’histoire locales, notamment à la médina de Tozeur. Promenades en calèche dans les palmeraies, découverte des villages berbères abandonnés du XIVe siècle de Chebika, Tamerza et Mides, du canyon de Mides ou de l’oasis de Tamerza : les possibilités sont nombreuses. L’hôtel propose aussi des escapades en 4×4 de luxe dans les dunes du Sahara ou encore des sorties photos en quad pour immortaliser le plus grand lac salé du désert du Sahara, Chott el Djerid.

L’arrivée du groupe hôtelier à Tozeur est un symbole fort pour cette destination touristique. Tozeur pourrait d’ailleurs bien être la destination à suivre dans le pays ces prochaines années. “Nous sommes en train de travailler sur un avenir, expliquait il y a quelques mois le ministre du tourisme tunisien, René Trabelsi. Cela prendra peut-être dix ans, mais je pense – et je le pensais déjà quand j’étais tour-opérateur – que Tozeur a un potentiel énorme. Cette destination n’a pas ce qu’elle mérite. Des investissements doivent se faire dans cette zone. On pourrait créer un casino dans le désert tunisien, une discothèque en plein air…”. L’ouverture de cette luxueuse adresse marque en tout cas un pas supplémentaire dans la stratégie de diversification touristique de la Tunisie, qui ne veut plus se réduire au seul balnéaire.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique