Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Airbnb cache un milliard de dollars sous son matelas

Airbnb lève un milliard de dollars, ce qui porte sa valorisation à 31 milliards. Nous sommes loin de la start-up née avec ses matelas gonflables, les "airbeds" qui ont inspiré son nom…

La plate-forme en ligne de réservation d'hébergements Airbnb est désormais valorisée à 31 milliards de dollars, après une nouvelle levée de fonds auprès d'investisseurs privés, selon CNBC.

Selon un document transmis au gendarme boursier américain (SEC), le groupe californien a presque doublé les financements reçus dans le cadre d'un tour de table démarré l'an dernier : aux 555 millions de dollars dévoilés l’an passé (via les fonds Capital et Technology Crossover Ventures) s’ajoutent désormais 448 millions de dollars. Cette levée de fonds devrait permettre d’entreprendre de nouvelles acquisitions, pour poursuivre à marche forcée la croissance. Mais les fondateurs n'ont pour leur part pas indiqué l'usage qu'ils devraient en faire.

De nouveaux leviers de croissance à financer

L'ensemble des financements obtenus par Airbnb depuis sa création en 2008 dépasse dorénavant les 3 milliards de dollars. Le géant californien est par ailleurs devenu bénéficiaire en termes de revenus d’exploitation (Ebitda) au deuxième semestre 2016, et compte le rester cette année, ajoute CNBC .

Fort de 3 millions de logements, Airbnb est la figure emblématique de l'économie dite collaborative, aux côtés du service de réservation de voiture Uber, une autre licorne. Certains observateurs anticipent une introduction en Bourse à moyen terme.

Pour l'heure, le géant californien active de nouveaux leviers de croissance, avec Trips, et surtout l’avènement prochain de nouveaux services (locations de voiture, billets d'avion…).

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique