Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air Lib a les ailes coupées

Les avions d’Air Lib sont restés immobilisés hier après l’échec des négociations avec l’éventuel repreneur IMCA. La compagnie s’achemine vers le dépôt de bilan, laissant 3200 salariés sur le carreau.

La compagnie Air Lib est virtuellement morte. Sa licence d’exploitation n’a pas été renouvelée, suite au refus de son éventuel repreneur IMCA de signer le protocole de conciliation qui pouvait assurer sa survie.

Alors que toute la journée d’hier, des salariés de la compagnie, emmenés par les syndicats, ont manifesté leur colère et leur tristesse dans les deux aérogares d’Orly, le dossier Air Lib a été transmis au tribunal de commerce de Créteil, qui pourrait rapidement prononcer le dépôt de bilan de la compagnie criblée de dettes. Le PDG de la compagnie Jean-Charles Corbet a invoqué hier l’arbitrage du Président de la République Jacques Chirac, mais il semble que le gouvernement ait passé outre. Une délégation syndicale a été reçue dans l’après-midi par le secrétaire d’Etat au Transports Dominique Bussereau, qui leur a assuré que le gouvernement ne laisserait pas tomber les salariés. Air France pourrait en réembaucher une partie.

Aéroports de Paris a dissuadé les passagers porteur d’un billet Air Lib de venir à l’aéroport, conseillant d’appeler les deux numéros verts spécialement mis en place : 0805.201.301 et 0800.555.777.  

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique