Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : les pilotes seront moins payés dès le 1er juin

 » Au risque de braquer les syndicats et de provoquer une grève, la direction d’Air France a décidé d’appliquer aux pilotes les mesures approuvées dans le cadre du plan "Transform 2015", imposant notamment des baisses de rémunération. »

carnet de l'entreprise

Le ton monte d’un cran chez Air France. Mardi 3 mai au soir, le conseil d’administration du groupe a autorisé la compagnie à imposer aux pilotes, qui avaient rejeté une ultime proposition de la direction, le respect du solde des engagements de productivité signés en 2012 par les syndicats, dont le SNPL, dans le cadre du plan Transform 2015.

20 à 30 millions d'euros d'économies annuelles

A la clé, une baisse des rémunérations avec, par exemple, des heures de nuit majorées de 40%, contre 50% à ce jour. Selon le directeur des ressources humaines d’Air France Gilles Gateau, ces efforts représentent "entre 20 et 30 millions d'euros par an d'amélioration de compétitivité pour l'entreprise".

Le plan Transform 2015 n’était jusqu’ici pas intégralement appliqué par les pilotes, tandis que les PNC et les personnels au sol ont tenu leurs objectifs. Les pilotes avaient en effet remis en cause devant les tribunaux la légitimité du président-directeur général de la compagnie, Frédéric Gagey, à arbitrer la mise en œuvre de mesures litigieuses, mais la direction avait obtenu gain de cause en première instance et en appel.

Les pilotes prêts à débrayer

Alors que Gilles Gateau refuse d’y voir un passage en force et minimise le risque de grève suite à ces annonces, Emmanuel Mistrali, porte-parole du SNPL, syndicat majoritaire chez les pilotes, a dénoncé auprès d’Europe 1 une "provocation". "Il serait faux de croire que nous n'utiliserons pas tous les moyens, y compris la grève, pour empêcher que ça se fasse", a-t-il encore poursuivi.  

Un mouvement social qui serait bien mal venu à un mois du coup d’envoi de l’Euro 2016. 

%%HORSTEXTE:1%%

carnet de l'entreprise