Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France et Delta renforcent leurs liens transatlantiques

Les deux compagnies leaders de l’alliance Skyteam ont signé hier un accord créant une joint venture de toutes leurs liaisons transatlantiques à partir du 1er avril 2008.


Dans le cadre de l’entrée en application de l’accord de ciel ouvert entre l’Union européenne et les Etats-Unis qui entrera en vigueur le 1er avril 2008, Air France et Delta s’apprêtent à mettre en place une exploitation en commun (joint venture) de toutes leurs liaisons transatlantiques, en partageant à parité les coûts et les recettes.

Dans un premier temps, l’accord se limitera aux lignes entre les hubs de Delta (Atlanta, New York, Cincinnati et bientôt Salt Lake City) et Paris CDG, ainsi qu’aux vols Orly-New York et Lyon-New York que la compagnie américaine ouvrira à compter de juillet 2008. Il s’appliquera aussi aux liaisons lancées vers les Etats-Unis depuis Londres. Ainsi, Delta apposera son code sur le futur vol Londres-Los Angeles opéré par Air France. Cette dernière fera de même sur les Londres-New York et Londres-Atlanta de Delta. Le nombre de vols transatlantiques quotidiens exploités dans ce cadre par Air France et Delta passera de fait de 11 à 19 dès l’été prochain, soit une augmentation de 45% de l’offre en sièges !

Dans un second temps, à partir du 1er avril 2010, la joint venture sera étendue à toutes les lignes transatlantiques des deux partenaires et aux vols en correspondance (Europe et bassin Méditerranée pour Air France, réseau intérieur américain et liaisons vers le Canada et le Mexique pour Delta, ainsi que les lignes entre Los Angeles et Tahiti). Le périmètre de la joint venture passera ainsi d’un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars à 8 milliards de dollars. Northwest et KLM, par le biais d’un éventuel élargissement de l’immunité antitrust, pourraient ensuite intégrer l’accord. Le dernier étage de la fusée sera l’éventuelle arrivée d’Alitalia ou d’Iberia dans la joint venture, en fonction de l’évolution de ces deux dossiers, pour lesquels Air France affirme être toujours dans la course.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique