Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : 100 pilotes gagnent plus de 300 000 euros

Les pilotes veulent être mieux rémunérés ? Pourtant, certains ont déjà des salaires très confortables.

Voilà un chiffre qui pourrait bien influencer les futures négociations salariales entre les syndicats et le futur directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith. Selon Libération, qui a pu consulter un document interne à la compagnie, près de 100 pilotes (99 exactement sur un total de 2 831) gagnent plus de 300 000 euros brut par an.

Pratiquement tous commandants de bord, ils sont également arrivés au grade d’instructeur et pilotent les plus gros avions d’Air France (Boeing 777 et Airbus A380). Ce qui est logique au regard de la règle intangible qui veut que le salaire d’un navigant croît en fonction du poids d’un avion et de sa vitesse.

Une seule femme…

Premier constat, parmi les 100 pilotes les mieux payés, les hommes constituent une majorité plus qu’écrasante. Seule une femme figure dans cette catégorie. Les dix pilotes les mieux payés perçoivent même 340 000 euros par an, « à peu de choses près », le même salaire que les dix membres de la direction générale les mieux rémunérés qui émargent en moyenne à 360 000 euros annuels. Selon le bilan social d’Air France, que Libération a également pu consulter, près de 30% des pilotes d’Air France émargent à plus de 200 000 euros brut par an.

Rappelons que pour rattraper six années de blocage des salaires, l’intersyndicale de la compagnie demande une augmentation de 5,1% des rémunérations pour 2018, toutes catégories de personnels confondues. De leur côté, les pilotes pourraient même négocier une rallonge spécifique de 3% ou 4% supplémentaires.

Syndicats mal à l’aise

Interrogée par Libération, la secrétaire générale de la section CGT, Karine Monsaigu, estime «qu’il ne devrait pas y avoir un écart supérieur de 1 à 20 entre les plus faibles et les plus hautes rémunérations» même si un commandant de bord «a plus de responsabilités qu’un membre de la direction générale». Un autre syndicaliste d’Air France tente de tempérer : «Chez Air France, un commandant de bord qui officie sur un avion moyen-courrier est payé 40% moins cher que dans une compagnie du Golfe persique.» Sauf qu’en l’occurrence, ce sont les pilotes long-courriers qui sont concernés…