Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aéroports parisiens : net rebond du trafic observé en octobre

Alors que les Etats-Unis n’avaient pas encore rouvert, les aéroports parisiens ont quand même vu leur trafic nettement s’envoler en octobre.

Le trafic des aéroports parisiens a rebondi en octobre à près de 56% de celui du même mois de 2019, soit la meilleure performance depuis le début de la crise du Covid-19, a annoncé mercredi leur gestionnaire. Au total, 5,2 millions de passagers ont été accueillis à Roissy et Orly le mois dernier, incluant la moitié des vacances de la Toussaint, une augmentation de 2,9 millions sur un an, a détaillé le groupe ADP dans un communiqué.

Après un pic à 55,7% du niveau de 2019 en août, la fréquentation de ces aéroports était retombée à 50,1% en septembre, toujours sur deux ans.

La moyenne de 55,9% le mois dernier recouvre de forts contrastes : Orly, par lequel transitent surtout des voyageurs en moyen-courrier et sur les lignes intérieures, a retrouvé les trois quarts de sa fréquentation d’octobre 2019 (74,4% exactement). Roissy, davantage orienté vers les long-courriers, a continué à pâtir de la fermeture de certaines destinations lointaines, comme des pays d’Asie et les Etats-Unis, ces derniers n’ayant rouvert leurs frontières aux vaccinés que le 8 novembre, pour atteindre 48,6% du niveau de passagers de 2019.

L’Europe comme moteur pour les aéroports

En attendant le redémarrage américain, les passagers allant en Amérique du Nord ou en arrivant n’ont représenté en octobre que 36,5% du niveau de 2019. L’Afrique se porte mieux à 67%, tandis que le Moyen-Orient est à 52,8% et l’Amérique latine à 45,8%. En revanche l’Asie-Pacifique reste extrêmement faible, à 11%. Le trafic de ou vers l’Europe, qui représente près de la moitié du total des aéroports parisiens, atteint 58,8% de celui d’octobre 2019, et celui des destinations françaises 68,7%.

Le groupe ADP, majoritairement détenu par l’Etat français, gère aussi directement ou indirectement une vingtaine d’aéroports dans le monde, du Chili au Kazakhstan en passant par la Turquie et la Jordanie. Ces équipements ont accueilli en octobre 19,8 millions de passagers, soit 65,1% du niveau d’il y a deux ans.

ADP a vu son chiffre d’affaires progresser de 11,9% sur un an lors des neuf premiers mois de 2021, à 1,87 milliard d’euros, mais l’activité reste inférieure de moitié aux niveaux d’avant-crise, avait annoncé l’entreprise le 22 octobre. « Sauf nouvelles vagues épidémiques », le groupe persiste à penser que ses aéroports franciliens retrouveront leur niveau de fréquentation de 2019 « entre 2024 et 2027 ».

A lire aussi : La cinquième vague pénalise la vente de voyages, selon Jean-Pierre Mas

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique