Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Qui est Willie Walsh, le nouveau patron de Iata ?

L’ancien pilote de la compagnie Aer Lingus, l’Irlandais Willie Walsh, remplace Alexandre de Juniac à la tête de l’Iata.

L’Association internationale du transport aérien (Iata) a annoncé que Willie Walsh a officiellement pris le rôle de directeur général de l’organisation. Il succède à Alexandre de Juniac, l’ancien patron d’Air France. Il a été confirmé huitième directeur général de l’Iata par la 76e assemblée générale annuelle de l’Iata le 24 novembre 2020 dernier. Il rejoint l’Iata après une carrière de 40 ans dans l’industrie du transport aérien.

Willie Walsh (59 ans) vient de prendre sa retraite de l’International Airlines Group (IAG) en septembre 2020 après en avoir été le PDG depuis sa création en 2011. Il était auparavant PDG de British Airways (2005-2011) et PDG d’Aer Lingus (2001-2005). Il a débuté sa carrière dans l’aviation chez Aer Lingus en 1979 en tant que pilote cadet.

Walsh connaît très bien l’Iata, puisqu’il a siégé au Conseil des gouverneurs de l’association pendant près de 13 ans (2005-2018), notamment en tant que président (2016-2017). Il travaillera depuis le bureau exécutif de l’association à Genève, en Suisse.

« Faire en sorte que l’Iata soit une voix puissante »

Polytechnicien et énarque, Alexandre de Juniac (58 ans) avait de son côté été porté à la tête de l’Iata en 2016, après avoir dirigé Air France puis Air France-KLM à l’issue d’une carrière dans la haute fonction publique, les affaires et les cabinets ministériels. La dernière année de son mandat a été marquée par une crise aiguë du transport aérien, touché de plein fouet par la pandémie de Covid-19 et la fermeture des frontières dans le monde entier.

« En temps normal, plus de quatre milliards de voyageurs dépendent de l’aviation chaque année et la distribution de vaccins a mis en lumière la valeur d’un fret aérien efficace, a déclaré Willie Walsh. Les compagnies aériennes s’engagent à fournir des services sûrs, efficaces et durables. Mon objectif est de faire en sorte que l’Iata soit une voix puissante soutenant le succès du transport aérien mondial. Nous travaillerons avec les partisans et les détracteurs de l’Iata afin de respecter nos engagements en faveur d’une industrie aérienne écologiquement durable. Il m’incombe de veiller à ce que les gouvernements, qui comptent sur les avantages économiques et sociaux générés par notre secteur, comprennent également les politiques dont nous avons besoin pour obtenir ces avantages. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique