Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

AccorHotels de plus en plus chinois

Le groupe hôtelier Jin Jiang continue de monter au capital, à près de 15% dorénavant.

"En date du 31 mars, Jin Jiang détenait 14,98% du capital et 13,07% des droits de vote du groupe", a déclaré le directeur financier d'AccorHotels, sans plus de commentaire, lors d'une conférence téléphonique avec la presse, en marge de la présentation des résultats financiers du groupe.

Le numéro cinq mondial de la gestion hôtelière avait annoncé qu'il détenait 11,7% d'AccorHotels fin février, indiquant alors qu'il pourrait continuer de monter au capital, en excluant toutefois toute velléité de prendre le contrôle du groupe hôtelier. 

Un capital recomposé

Jin Jiang, déjà propriétaire de Louvre Hotels (Campanile, Kyriad, Première Classe) a pris une participation au sein d'AccorHotels en 2015. Il en reste aujourd'hui le premier actionnaire, détenant plus que les deux actionnaires historiques réunis, le fonds Colony Capital (5,90%) et la société d'investissement Eurazeo (5,18%), tous deux voués à sortir du capital.

Sur fond de consolidation mondiale accélérée, AccorHotels a racheté en janvier dernier le canadien FRHI, propriétaire des enseignes Fairmont, Raffles et Swissôtel. L'opération financée en partie par une augmentation de capital réservée va permettre à des investisseurs qatari et saoudien de prendre respectivement 10,5% et 5,8% de son capital.

Lorsque Jin Jiang n'avait encore que 6% du capital début février, Sébastien Bazin, PDG d'AccorHotels, avait jugé cette participation "amicale" et estimé qu'elle constituait un gage de confiance. Elle pourrait rapidement atteindre 20%, selon les analystes.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique