Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

À la loupe !

Nous y sommes ! Top Resa, 29e...Une édition que les professionnels vont observer à la loupe, depuis que quelques voyagistes majeurs (Asia, Kuoni, Marmara...) ont annoncé leur absence. Des TO qui, à défaut de disposer de stands, pourraient d'ailleurs être tentés d'arpenter les allées du salon... en simple visiteur ! Pour autant, le chapiteau de [...]

Nous y sommes ! Top Resa, 29e…Une édition que les professionnels vont observer à la loupe, depuis que quelques voyagistes majeurs (Asia, Kuoni, Marmara…) ont annoncé leur absence. Des TO qui, à défaut de disposer de stands, pourraient d’ailleurs être tentés d’arpenter les allées du salon… en simple visiteur !

Pour autant, le chapiteau de Deauville fait encore le plein d’exposants cette année. Et demeure LE lieu des annonces en tout genre, preuve que Top Resa demeure pour beaucoup un rendez-vous incontournable. Nouveaux produits, nouvelle stratégie… les TO comme les compagnies aériennes multiplient une fois de plus les conférences, certains attendus plus que d’autres. C’est le cas pour Thomas Cook, dont le patron Denis Wathier, très discret depuis son arrivée à la tête du réseau, va enfin dévoiler sa stratégie. Si une remobilisation des équipes s’impose, un plan social n’est toujours pas à exclure. Bref, le chemin s’annonce sinueux. Une heure plus tard, ce sera au tour d’Antoine Cachin d’évoquer les ambitions de Fram. Un heureux hasard du calendrier puisque les deux entreprises doivent coaffréter des vols à l’avenir. Le pacs avant le mariage? Toujours est-il que face au nouveau duo Nouvelles Frontières/Marmara, la rumeur annonce une entrée possible de Thomas Cook dans le capital de Fram à moyen terme…

Pour sa part, Luc Chatel, le nouveau secrétaire d’Etat au Tourisme, effectuera sa première grande sortie publique. Pas de scoop à attendre. Mais alors que les procès de clients à l’encontre de TO (Switch, Marsans…) se multiplient pour tout et n’importe quoi, il va devoir s’attacher à rassurer la profession, lui qui est aussi secrétaire d’Etat à la consommation et favorable, à ce titre, aux recours collectifs de consommateurs devant les tribunaux. Le sujet est sensible et lors d’une récente rencontre avec la presse, Luc Chatel a rappelé que ?l’intérêt des touristes ne s’oppose pas à celui des professionnels. Plus le consommateur est satisfait et plus il achètera?. Encore faut-il que l’Etat mette en place des garde-fous pour éviter les dérives de telles actions collectives, à l’image de ce qui se passe aux Etats-Unis. On devrait y voir plus clair à l’automne. L’enjeu est crucial pour le tourisme…

Thierry Beaurepère, rédacteur en chef

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire